Lumière sur les arrestations et les disparitions au Bahreïn

Publié: avril 4, 2011 par argulamaton dans L'actualité
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , ,

Les médias parlent de la Libye, de la Côte d’Ivoire, de la Syrie et parfois du Yemen, mais ne disent rien sur le Bahreïn. Un exemple particulièrement frappant est l’article du monde de vendredi dernier qui évoque les manifestations dans tous les pays arabes sauf au Bahreïn.

"le silence est un crime de guerre" message du Bahrein au monde entier

"le silence est un crime de guerre" message du Bahrein au monde entier, photo postée le 29 mars par le groupe facebook "operation bahrain"

Pourtant, il y a un mouvement d’opposition qui dure et une répression féroce:

304  personnes arrêtées et détenus ainsi que 24 opposants disparus depuis le 16 mars (source: voa). Les chiffres avancés viennent certes de Sheikh Ali Salman, le leader du wefaq, la principale formation d’opposition chiite au parlement bahreïni. Néanmoins, ils ne semblent pas irréalistes puisque le bahrain center for human right a publié une liste de 21 activistes disparus:

1 Mahdi Abu-Deeb Head of Bahrain Teachers Society, House was stormed early morning 21 March.

2 Sayed-Yousef Al-Mahafdha Active member of the Bahrain Centre for Human Rights (BCHR), House was stormed early morning 20 March.

3 Nabeel Rajab President of the Bahrain Centre for Human Rights and vice Secretary General of the International Federation for Human Rights (FIDH), Arrested briefly and beaten on 20 March. Banned from travel to Geneva to attend a human rights meeting his communications is cut. He was harassed again on 30 March while interviewed by CNN crew at his house.

4 Mohammed Al-Masqati President of the Bahrain Youth Human Rights Society (BYHRS), His photo, address and phone number was published on the internet with a message that he should be killed.

5 Abdulhdi Alkhawaja Former president of the Bahrain Centre for Human Rights (BCHR), His photo, address and phone number was published on the internet with a message that he should be killed.

6 Naji Fateel Board member of the Bahrain Youth Human Rights Society (BYHRS), His photo, address and phone number was published on the internet with a message that he should be killed.

7 Salman Naji Member of the Committee for the Unemployed. Was detained in August 2010 and recently released. House stormed early morning 28 March. His brothers, Ali and Hussain were beaten.

8 Abdul Gani Khanjer Head of the Committee of the Victims of Torture. Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

9 Abdul Amir Al Aradi Activist. Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

10 Hisham AlSabbagh Active member of the Islamic Action Society (AMAL), House was stormed

11 Fahmi Bakalwa board member of Islamic Action Society (AMAL), House was stormed

12 Hussain Omran Activist. Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

13 Ali Abdul Imam Prominent blogger. Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

14 Dr. Mohammed Saeed Member of the Bahrain Centre for Human Rights (BCHR). Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

15 Ahmed Jawad Al-Fardan Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

16 Ali Jawad Al-Fardan Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

17 Mohammed Ali Al-Mahfoudh Cleric. Secretary General, Islamic Action Society (AMAL) House stormed early morning 21 March.

18 Abdulla Alsaleh Cleric. Deputy Secretary General, AMAL House stormed early morning 21 March.

19 Habib Abdulla Hassan Cleric. Former board member of AMAL House stormed early morning 21 March. His younger brother Jaffer was arrested

20 Sayed Hadi Redha Al-Mousawi and his son Sayed Mahdi Al-Mousawi Both are Clerics. Associated with AMAL, House in Bani Jamra was stormed early morning 21 March. Brother in law, Salah Al-Khawaja, was arrested.

21 Mohammed Habib Al-Mugdad Prominent cleric. Was detained in August 2010 and recently released. House was stormed

Le guardian a publié le témoignage très émouvant du frère du blogger Mahmood al-Yousif, célèbre au Bahreïn pour son activisme. Après avoir été constamment harcelé par la police et présenté par les médias comme un "traitre à la nation", Mahmood al-Yousif a finalement été arrêté le 28 mars. Il a eu le temps de poster sur twitter que la police était devant la porte de sa maison et une fois amené au poste de police, il a pu passer un coup de téléphone à son fils. Depuis, sa famille n’a plus aucune nouvelle de l’opposant qui n’a même pas le droit de faire appel à un avocat. Cependant, cette attitude de la police du Bahreïn n’est guère étonnante quand on sait qu’elle n’hésite pas à pratiquer la torture sur des enfants et qu’elle interdit aux parents de leur rendre visite en prison (voir l’article: l’horreur de la répression au Bahreïn).

Les arrestations arbitraires ne concernent pas que les opposants. Des gens non impliqués dans les manifestations subissent aussi le courroux des forces de l’ordre (peut-on encore parler d’ordre dans ce cas?). Dans une vidéo postée sur youtube, on peut voir trois jeunes allongés par terre, violemment frappés par les forces de l’ordre. Selon l’auteur de la vidéo, les trois jeunes ne manifestaient même pas. Cela c’est passé le 25 février dans le village d’Aldaih mais la vidéo n’a été postée que très récemment:

Un véritable climat de terreur règne au Bahreïn où les policiers déguisés en manifestant n’hésitent pas à saccager les quartiers où ils passent (voir l’article sur les actes de vandalisme de la police bahreïnie).

Un véritable climat de terreur règne au Bahreïn.Des policiers déguisés n’hésitent pas à commettre des actes de vandalisme.

manifestant tabassé par la police bahreïnie

manifestant tabassé par la police bahreïnie le 31 mars d'après la description qui n'a pas décrit avec quoi le manifestant a été frappé. Les trous assez profonds laissent à penser que le manifestant a reçu des coups de pied d'un policier qui porte des chaussures avec des crampons.

Pourquoi la communauté internationale ne réagit-elle pas?

Il y a eu des condamnations verbales des violations des Droits de l’Homme commises au Bahreïn. Cependant, les Etats-Unis et l’Union Européenne ont reconnu le "droit souverain" du Bahreïn de faire appel à l’armée saoudienne qui a envoyé 1000 soldats pour épauler le gouvernement bahreïni pour réprimer les manifestants. Les Etats-Unis disposent aussi d’une base navale au Bahreïn qui occupe une position stratégique en raison de sa proximité avec l’Iran.

De plus,l ‘Arabie Saoudite, le Quatar et les Emirats Arabes Unis soutiennent l’intervention de l’ONU en  Libye. Leur soutien a été essentiel pour que la ligue arabe approuve le principe d’une no-fly zone en Libye. Ne pouvant se priver de ses soutiens pour intervenir en Libye, les autres pays soutenant l’intervention (Etats-Unis et France en particulier) évitent d’évoquer le Bahreïn. Ce que confirment les révélations de deux hauts-fonctionnaires de l’ONU à l’Asia Times, en effet, Hillary Clinton aurait donné le feu vert à l’Arabie Saoudite pour réprimer dans le sang les manifestations au Bahreïn en échange d’un soutien à l’intervention en Libye.

Il ne s’agit pas de remettre en cause l’intervention en Libye. La protection des civils libyens et mettre fin aux crimes contre l’humanité en Libye sont à tout fait nécessaires. Néanmoins, il est scandaleux de sacrifier un peuple pour un autre. Le premier article de la déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen déclare que "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits". C’est pourquoi, on ne peut ignorer les Bahreïnis. Contrairement à ce que croient les Etats-Unis et l’Europe, la répression du mouvement démocratique au Bahreïn n’a fait qu’accroitre les tensions entre Chiites et Sunnites. En Irak et en Iran, les Chiites manifestent en soutien à leurs coreligionnaires réprimés par un pouvoir sunnite. Le pouvoir iranien, lui aussi très contesté au sein de sa population, peut ainsi en profiter pour unir les différentes forces politiques face à l’Arabie Saoudite et aux Etats-Unis.

commentaires
  1. spartacus dit :

    ca prouve deux choses c’est que l’onu et les occidentaux ne s’intéressent pas aux populations civiles c’est le prétexte utile quand ils souhaitent asservir un pays et l’autre chose c’est que les médias occidentaux sont aux ordres , ils disent ce qu’on leur dit de dire point final ca s’appelle du fascisme la démocratie populaire n’existe pas ni en France,ni au état unis et encore moins au moyen orient "choisir entre la peste ou le choléra tout les 5 ans n’est pas de la démocratie"

  2. hayop dit :

    Pour l’instant en France, les droits de l’homme sont relativement respectés. Tu as déjà été menacé en France pour tes opinions?
    Bien sur, il y a les lois historiques comme la loi Gayssot ou les lois contre le racisme qui limitent la liberté d’expression, mais elle reste assez large pour que les opinions puissent à peu près toute s’exprimer.
    Le vote a un avantage, il permet de virer un dirigeant quand il est mauvais.
    Vaut mieux se taper un mauvais 5 ans que 30.

    Ensuite, ne met pas tous les occidentaux dans le même sac. Les gouvernements n’ont rien à faire des populations civiles.
    Par contre, nous citoyens du monde, concernés par le bien être des autres, on se soucie des persécutions commises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s