Le rapport de l’ONU sur l’état des libertés en Algérie

Publié: avril 22, 2011 par W dans L'actualité, أخر الأخبار
Tags:, , , , , , , , , , , ,

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à la liberté d’opinion et d’expression, Frank La Rue a critiqué la situation de la presse et des libertés publiques en Algérie à l’issus de ses entretiens avec des membres du gouvernement, des journalistes, des représentants de syndicats autonomes et des responsables de partis politiques  lors d’une conférence de presse au terme d’une visite en Algérie de sept jours (ces déclarations ont largement censurées par les médias publics « radios, télévision et agence de presse »).

Frank La Rue -Rapporteur spécial des Nations Unies-

Frank La Rue -Rapporteur spécial des Nations Unies-

Mr Frank La Rue a critiqué Le code pénal algérien amendé en mai 2001 pour y introduire deux articles, le 144 et le 144 bis, particulièrement répressif à l’égard des journalistes et prévoit des peines de prison pour les journalistes coupables de diffamation, d’offense ou d’injure à l’égard des institutions de l’État. « Cela relève clairement de l’intimidation qui affecte la liberté d’expression en ce sens qu’elle crée l’auto‑censure chez les journalistes », a‑t‑il dit, il a noté que l’accès à l’information auprès des institutions publiques est vraiment difficile et parfois impossible pour les journalistes Algériens, et il a critiqué l’absence d’organisations indépendantes pour  représenter et défendre l’éthique professionnelle des journaliste « Dans toutes les sociétés démocratiques, la transparence des activités publiques joue un rôle crucial dans le renforcement de la confiance du public ».

Le rapporteur de l’ONU n’a pas caché son inquiétude de l’article 46 de l’ordonnance du 27 février 2006 appliquant la charte pour la paix et la réconciliation nationale, qui prévoit des peines de prison allant jusqu’à cinq ans de prison et des amendes pouvant atteindre 5500 euros pour des personnes que ça soit en Algérie ou à l’étranger, jugés d’avoir utiliser les blessures de la tragédie nationale pour porter atteinte aux institutions de la République algérienne, nuire à l’honorabilité de tous ses agents ou ternir l’image de l’Algérie sur le plan international, selon Mr Frank La Rue « La paix est basée sur le droit à la vérité et le droit de l’accès à la justice pour les victimes ».

Concernant le sujet des disparus, Mr Frank La Rue a  invité l’Algérie à collaborer avec les Nations Unies pour que les familles des disparus puissent connaitre le sort de leurs enfant, et de trainer les responsables de ces disparitions en justice, au lieu d’appliquer une censure terrible sur ce sujet, « ….Et pour les cas des familles de disparus, elles doivent avoir le droit de s’exprimer en public ».

Le nombre de « disparus » en Algérie depuis la décennie 1990 avoisinerait les 7000.

Il n’a pas raté l’occasion pour appeler le gouvernement à arrêter l’usage de la force contre les manifestations pacifiques, il a indiqué qu’il était témoin d’usage excessif  de la force pour réprimer  plusieurs manifestations pacifiques par les dispositifs policiers. « J’ai pu observer une marche des étudiants qui a été violemment dispersée par les forces de l’ordre », Il a estimé qu’il est important que la liberté de manifester pacifiquement soit complémentaire avec la liberté d’opinion et d’expression qui doit être garantie  par l’Etat.

Repression des marches à Alger

Repression des marches à Alger

De son coté, Le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales Mr Dahou Ould Kablia a qualifié « d’inopportunes » les déclarations du rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à la liberté d’opinion et d’expression, invité le mercredi 20 avril à la radio chaîne Algérienne, le ministre a dit « La Constitution algérienne accorde le maximum de libertés qui peuvent ne pas exister dans d’autres pays. Des pays qui nous donnent la leçon aujourd’hui. Il s’agit de la liberté de conscience, la liberté syndicale, la liberté d’expression, la liberté de réunion, la liberté d’association. Il y avait eu peut-être une petite restriction avec l’application de l’état d’urgence. Maintenant que cet état d’urgence a été levé, toutes ces libertés vont être restaurées et l’accès aux médias également autorisé et encouragé », il a ajouté « Elles ne nous engagent absolument pas. Ceux qui veulent nous donner des leçons, doivent bien se garder de le faire ».

Le rapport final sur la liberté d’opinion et d’expression en Algérie sera présenté, en 2012, au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

commentaires
  1. [...] Le rapport d’Amnesty International vient quelques semaines après le rapport de l’ONU qui a critiqué la situation de la presse et des libertés publiques en Algérie dressé par le rapporteur spécial de l’ONU Frank La Rue (vous pouvez consulter l’article sur le rapport de l’ONU ici). [...]

  2. KERROUCHE Kouider dit :

    j’ai été condamné à 18 mois de prison ferme avec une amende de 50 mille dinars pour avoir écrire une lettre au président de la république par laquelle j’ai critiqué une violation du droit à une enquête équitable. pourtant, le contenu de la lettre ne contient pas des termes ou expressions insultants.

    • argulamaton dit :

      Bravo pour votre courage M.Kerrouche. Vous avez payé cher votre esprit critique et votre libre expression. On ne peut avoir que de l’admiration pour ce que vous avez fait.

  3. BENACHENOU Mohamed dit :

    dans notre pays, il n’y a pas de justice. un PDG de SONATRACH qui a détourné 7 milliars de dollars a été condamné à une année de prison et se trouve toujours en liberté. il a formé un recours en cassation qui va durer sept années et le PDG sera acquitté.

    • W dit :

      Sans oublier l’affaire Khalifa, le port d’Alger, l’autoroute Est Ouest,…..
      La liste est vraiment longue, détournement d’argent, abus de pouvoir, oppression, tout simplement Injustice.
      Et si tu parle, tu sera le futur Benchicou.
      Et ils, le gouvernement ne cesse pas de répéter que l’Algérie est un pays libre et démocrate

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s