Le cas islandais

Publié: mars 4, 2012 par kaosporthis dans L'actualité
Tags:, , , , , , , ,

Une véritable révolution se joue depuis quelques mois en Islande et les médias semblent éluder le sujet.
L’information commence finalement à se propager depuis les sites bloggeurs indépendants.

L’engagement total et pacifique des citoyens islandais leur permet de faire plier un système tenace qui ne convient pas.
De manière très simple et efficace, le pays a su faire face aux évènements sainement et rapidement. En très peu de temps, l’Islande a retourné la situation et trouve une alternative très favorable.
Une protestation paisible du peuple qui se traduit en manifestations non-violentes soutenues de revendications claires. C’est une belle leçon pour les pessimistes, et une excellente référence à prendre comme base pour s’investir dans l’avenir.
Retour sur la chronologie de cet état insulaire…

La ferme d'Arbaer

Aurore Guilhamet / Claudine Despa

IXe siècle
L’Islande, petite île d’un peu plus de 100 000m², jusque là inoccupée voit les premiers hommes s’installer.

An 930
Les habitants fondent l’Althing, le plus ancien parlement du monde, et établissent pour la première réunion l’Etat libre islandais.

XIIIe – XIVe siècle
Il semblerait que rien n’ait ébranlé la paix sur ce territoire. Une population sage, qui se soumet plutôt que de combattre, d’abord au roi de Norvège en 1262, puis l’île passe sous domination danoise en 1380.

Juin 1944
L’Islande devient enfin une république indépendante.

2007
L’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie constituent les trois critères majeurs de l’indice de développement humain (IDH). Cette année le pays atteint son paroxysme de croissance et fait partie des plus développés (source).

2008
La crise économique fait sombrer le niveau de vie de la population, ce qui entraîne une régression de l’IDH.
La mauvaise politique du gouvernement et les banquiers avares plongent le peuple islandais dans la crise de la dette.
L’Islande fait faillite et les trois principales banques du pays sont nationalisées pour en reprendre le contrôle afin d’éviter le piège du surendettement que subissent certains autres pays. (source)
Les banquiers escrocs sont poursuivis pour des affaires de manipulation des marchés et fuient le pays. (source)

Les créanciers (Royaume-Uni et Pays-Bas)  ainsi que le FMI exigent le remboursement, et les partis qui représentent la volonté nationale (soi-disant) votent un plan d’austérité. (source)

2009
En guise de réponse, les citoyens se mettent à scander la démission du gouvernement devant le parlement et réunissent 80 000 signatures (environ ¼ de la population) sur une pétition.
Jóhanna Sigurðardóttir, issue du parti social-démocrate, devient la première femme premier ministre. Mais la politique de gauche n’est pas bien meilleure.

DV/SIGTRYGGUR ARI

C’est le président islandais, Ólafur Ragnar Grímsson qui, du haut de son titre honorifique, dispose au moins d’un pouvoir (article 26): il peut soumettre toute loi au peuple…
Et c’est en tant que chef de l’État, écoutant et représentant son peuple, qu’il oppose son veto et convoque un référendum. La proposition de remboursement est rejetée à 93%! (source)

2010
La décision est ensuite prise de modifier la constitution, et depuis le 27 novembre 2010, l’Islande dispose d’une Assemblée constituante composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs (parmi les 522 retenus).
Leur mission est d’écrire les nouvelles lois fondamentales qui traduiront les intérêts de la population.

2011
En avril 2011, les citoyens ont encore dit non à un nouveau référendum sur le paiement de la dette à 58%.
Selon des économistes, il n’y a aucune façon de la rembourser, puisque le paiement d’intérêts chaque année dépasse les revenus du pays. (source)

2012
En janvier 2012, des responsables de la fiscalité en Islande ont inculpé deux officiers supérieurs des banques qui ont commis des fraudes, au moyen de prêts non autorisés, pendant les opérations qui ont conduit à l’effondrement du système financier. (source)

Début février 2012, le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe est venu visiter le pays. Son rapport contenant les conclusions et recommandations pertinentes est attendu pour aider à corriger les lacunes observées. (source)

Voilà un retour sur les évènements islandais passionnant et terriblement encourageant, inspirons-nous de ce modèle pour trouver notre propre démocratie!
Ce pays a quelque chose de magique..

Découverte:

Il est temps de diffuser ces informations et d’encourager les gens à prendre confiance dans une issue vertueuse proche.

commentaires
  1. W dit :

    "le pays atteint son paroxysme de croissance et fait partie des plus développés"
    C’est pour cette raison que les citoyens islandais ont réussi leur révolution pacifique en peu de temps.

  2. 1o0o1 dit :

    magnifique article. Y’a de l’espoir !

  3. Absolut dit :

    Voila un "journaliste" qui apparemment n’a pas bien compris la tenants et les aboutissants de son article :
    a ) comment s’inspirer d’un pays qui a 311 000 habitants nous qui sommes au minimum 60 millions? Pour avoir vécu dans un pays scandinave il est facile d’envier leur façon de vivre ou leur coté réformateur mais la plupart du temps cela ne serait pas applicable en France.
    b) Ces emprunts se sont à des gens d’autres pays que nous les devons! Ne pas payer? Aller dire ça au petit japonais qui a investit dans l’emprunt…..Faite un peu d’histoire sur les emprunts des chemins de fer russes non remboursées….C’est encore traumatisant pour nos anciens donc vous voulez le faire à d’autres?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s