Les enseignants contractuels Algériens continuent leur combat pour la dignité devant les yeux de Bouteflika.

Publié: mars 26, 2011 par W dans L'actualité, أخر الأخبار
Tags:, , , , , , , , , , , , , , ,

Des enseignants contractuels venus des quatre coins du pays manifestent pacifiquement depuis le dimanche 20 Mars dernier devant la Présidence de la République à El-Mouradia, -hauteurs d’Alger- pour dénoncer la marginalisation et les injustices qui frappent ces enseignants contractuels et demandent une intégration et une reconnaissance de leurs droits, «On est venu devant le siège de la Présidence de la République à Alger pour défendre nos droits et réclamer une intervention d’Abdelaziz Bouteflika. Plus de 20.000 enseignants contractuels subissent la marginalisation et la précarité. Cela ne peut plus durer !», relève Meriem Maarouf, présidente du Conseil National des enseignants contractuels, contactée mardi par le journal indépendant El watan.

Ils étaient plus de 200 enseignants, Les forces de l’ordre ont chargé violemment ces manifestants pour les empêcher de marcher vers le siège de la présidence, au moins neuf blessés ont été comptés les deux premiers jours, et suite à cette répression policière,  les enseignants contractuels qui passaient leurs nuits devant les dispositif policier à El Mouradia, se sont rassemblés mardi matin pour la troisième journée consécutive devant le siège de la Présidence, autres enseignants contractuels ont put rejoindre cet action de contestation le jeudi 24 Mars, leur nombre a atteint quelques 400 personnes. «Nos camarades de Béjaïa, Djelfa, Tébessa et Jijel viennent d’arriver pour consolider notre rassemblement», explique Mme Maârouf , les enseignant face a la passivité des autorités menacent de mettre fin à leurs jours collectivement. «D’ici la rentrée scolaire, si la tutelle continue à nous refuser le droit d’intégration, nous allons jeter nos cartes d’identité dans un sac poubelle et nous nous suiciderons ensemble».

De leur part, les autorités ont commencé une guerre psychologique durant les nuits contre les manifestants, ils ont chargé des sociétés d’exécuter des travaux nocturne de forage et d’entretien pour perturber et empêcher ces manifestants de dormir afin qu’ils abandonnent le sit-in et retournent chez eux –certains n’ont pat dormis depuis 5 jours-, des policiers en civiles ont mené une compagne harcèlement envers les enseignants et surtout les femmes et sans compter les insultes et humiliations, heureusement une bonne partie des habitanst et commerçants d’El Mouradia étaient très solidaires avec les enseignants, affirment un des protestataire au journaliste d’El Khabar –journal indépendant arabophone- «Ils nous ont acheté des médicament et des couvertures…..».

Les enseignants ont confirmé au journaliste d’El Khabar que malgré la pluie, la répression et les harcèlements de la police, «nous ne quitteront pas SAHET EL IDMAGE –place de l’intégration- la place d’El Mouradia avant la satisfaction de nos revendications»,

ils ont même juré de continuer leur combat pacifique pour la dignité jusqu’à la fin et que leur seule et unique arme est la solidarité.

Manifestation marginalisée et ignorée par les medias lourds comme la télévision et la radio Algérienne contrôlée par le pouvoir, et face à cette censure, répression et injustice, nous les anonymous, déclarons notre solidarité et soutient avec les enseignants contractuels, nous considérons que leur combat est le notre, nous appelons les journaux libres de consacrer plus espaces d’expressions a ces manifestants pour que leur voie sera entendu dans les quatre coins du globe, nous appelons aussi le peuple Algérien libre d’apporter son soutient a cette catégorie qui a fait preuve de courage et de sacrifice pendant la décennie noire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s