Syrie, la répression redouble hors micros et caméras

Publié: avril 12, 2011 par nedevo dans L'actualité
Tags:, , , , , ,

Les révolutionnaires syriens sont dans une solitude tragique. Les frontières sont fermées, les journalistes interdits et le régime tente de couper du monde le peuple qui l’affronte. Il ne parvient pourtant pas à arrêter le flux de nouvelles qui transitent par les réseaux sociaux ni à paralyser l’énergie de ceux qui risquent leur vie sur place et même ailleurs, compte tenu de la puissance des Mukhabarat, les services secrets baasistes.

Selon nos informations, recueillies  auprès de Hanin Ghaddar, rédactrice en chef du site « Now Lebanon » qui a ouvert une nouvelle page « Syria Now », il y aurait eu plus de 40 morts lors des manifestations du 8 avril à Deraa et le chiffre de 134 morts en une semaine devrait hélas être majoré. Lors des funérailles du lendemain 9 avril, la police a tiré à nouveau sur la foule. Les vidéos parviennent de tous les coins du pays, ce qui confirme un embrasement général. « La dictature se donne beaucoup de mal pour faire croire qu’il s’agit d’une contestation mineure mais personne ne prend plus ses mensonges au sérieux », nous déclare un opposant en exil à Beyrouth, pour qui « en réalité la Syrie manifeste du nord au sud. A Douma, dans la banlieue de Damas, 100 000 personnes sont descendues dans la rue. Cette ville est aujourd’hui complètement encerclée, plus personne ne peut y pénétrer. »

La propagande syrienne, qui dispose de formidables relais au Liban, s’efforce de diffuser deux thèses : celle du complot extérieur et celle de l’intégrisme islamiste. Mais selon tous les témoignages et toutes les images, les slogans ne sont pas ceux des islamistes. « Ce n’est pas parce qu’on crie Allah, dans l’exaltation d’une foule pacifiste, et en sachant qu’en face les sbires du despote vont tirer, qu’on est un fondamentaliste, explique un intellectuel qui vient de se réfugier dans la capitale libanaise, à Arbin, un petit village près de Damas, une population mixte criait : « Chrétiens et Musulmans ensemble ! ». Ailleurs, c’est le mot Wahdat, Unité, qu’on reprend en chœur ! »

Autre preuve que la révolution syrienne n’est pas celle des islamistes : c’est dans des régions traditionnellement imperméables aux Frères musulmans que se sont déroulées d’impressionnantes manifestations. Les campagnes autour de Damas comme la région du Hauran, dont Deraa est le chef-lieu, étaient profondément baasistes depuis des décennies. En revanche, ni la ville de Hama, ni Alep, où les religieux restent influents, n’ont bougé. Le peuple syrien, dans ses profondeurs, aurait été beaucoup trop marqué par la répression sauvage de Hafez Al Assad en 1982 contre la révolte armée fondamentaliste pour avoir envie de rééditer l’expérience. La Syrie n’est pas aussi déstructurée qu’on le dit. « Nous ne ressemblons pas à la société irakienne éclatée, nous avons gardé des structures sociales fortes, résume un journaliste. C’est cela qui nous a permis de résister à la cruauté du régime depuis 40 ans. Et puis nous sommes à la fois modernes et pratiquants : nous nous sommes identifiés à la révolution égyptienne et l’horreur de la répression nous a jetés dans la rue… »

Tous sont convaincus que Bachar El Assad peut aller encore plus loin dans la cruauté. « La seule chose qui risque de le retenir, estime Hanin Ghaddar, c’est la condamnation internationale, la remise prochaine des premières conclusions du Tribunal spécial sur l’assassinat de Rafic Hariri avec le régime syrien en ligne de mire. Et, à l’horizon, la peur pour Damas de perdre son champ de manœuvres préféré : le Liban… » Pour détourner l’attention de la révolution qui monte, la Syrie actionne donc quelques dangereuses marionnettes. De nombreux observateurs, à Beyrouth, imputent directement aux consignes du régime syrien la reprise des tirs du Hamas, son protégé, à Gaza contre Israël. Une riposte de l’Etat hébreu aurait l’avantage de reléguer à l’arrière-plan de l’actualité l’incroyable et héroïque révolte en Syrie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s