Nous avons eu rarement l’occasion de parler de nos confrères hispaniques sur ce blog et notamment sud-américains. Pourtant, ils sont très actifs et font des pieds et des mains pour défendre les droits individuels et la liberté d’expression notamment sur internet.

op andes libres

communiqué de l'operation Andes libres critiquant la surveillance par le gouvernement chilien du contenu publié sur internet

L’opération Andes Libres lancée le 23 juin dénonce la surveillance accrue par les gouvernements péruviens et chiliens du contenu publié sur internet notamment parmi les blogs et les réseaux sociaux:

Bonjour, nous sommes Anonymous,
Aux Citoyens libres de ce monde :
Les gouvernements chiliens et péruviens ne cessent d’être irrespectueux des droits de l’Homme, en surveillant les communications: comptes facebook, twitter et blogs et ils vont même jusqu’à traquer l’origine géographique de la connexion. La libre-expression sur ces canaux de communication ne doit pas céder la place à la manipulation, à la censure. Anonymous ne l’acceptera d’aucune façon.
Voyant que ces gouvernements attaquent délibérément la liberté d’expression et la vie privée de leurs citoyens,  nous avons décidé de lancer l’operation Andes libres pour soutenir les  citoyens chiliens et péruviens dans leur légitime défense de leurs droits.
Dans un monde post-moderne, internet est un outil extrêmement puissant que  ce soit pour les citoyens qui communiquent entre eux ou les  gouvernements qui s’en servent comme une arme. Internet  nous permet d’accéder à l’information en temps réel aux quatres coins du  globe, et nous devons rester libres d’acquérir des connaissances, libres de comprendre et libres de  penser par nous même. Voici un nouveau paradigme, voici le nouveau monde. Nous  le constatons, une connaissance libre et globale nous rend plus fort et permet d’éclaircir le monde obscur dans lequel nous vivons depuis si longtemps.
Nos dirigeants voient bien que leur contrôle sur nous décline. Nous avons remarqué que vous meniez un combat acharné et dévastateur au niveau mondial afin de nous retirer une liberté fraichement acquise. Les lois Sinde, Llleras et Hadopi ou encore l’ACTA illustrent  parfaitement cette tendance. Vous avez peur qu’un peuple informé devienne plus fort, mais vous savez que vous ne pouvez contrôler la connaissance.
Aux dirigeants du monde entier, sachez que nous sommes debout et que nous ne vous ferons plus jamais de courbettes. Nous sommes Anonymous et nous  croyons qu’un nouveau paradigme a émergé, qu’un nouveau monde est possible. Nous défendrons notre liberté quelqu’en soient les coûts et  les conséquences. Nous sommes les gens qui servent votre café, qui vous saluent au bureau, qui vous conduisent tous les jours et qui font  l’école à vos enfants.
Le gouvernement doit craindre son peuple, mais le peuple n’a pas à avoir  peur de son gouvernement. Nous ne faisons qu’un, nous somme UNIS. La connaissance est libre.
Nous sommes Anonymous
Nous sommes Légion
Nous n’oublions pas
Nous ne pardonnons pas
Redoutez-nous !
La première cible de l’opération Andes Libres a été le sous-secrétariat aux télécommunications du gouvernement chilien qui a subi une attaque DDOS.
subtel

subtel hors ligne par une attaque DDOS, image du groupe facebook operation peru

Plus au nord, les anons mexicains prévoient de rendre hors ligne successivement les siteweb des grands partis mexicains par attaque DDOS.
opmexico

Anonymous prévoit des attaques DDOS successives contre les partis mexicains jugés corrompus et incompétents

La guerre de la drogue initiée par le président Felipe Calderon en 2007 a fait près de 30 000 morts. De 2000 morts par an avant la guerre, on est passé à 15000 personnes tuées dans les affrontements avec les cartels. Selon l’avocat mexicain Santiago Corcuera qui a fait partie du Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées et involontaires (2004-2010): « Les militaires ont généré ce climat de violence » (source: le devoir). Le poète Javier Sicilia, dont le fils a été tué par un membre d’un cartel, a suscité une importante mobilisation autour de sa caravane contre la violence qui organise actuellement une grande marche du village natal de Sicilia au sud du Mexique jusqu’au nord du pays à Ciudad Juarez, ville infestée par les cartels. La caravane de la paix dénonce les excès de la guerre contre la drogue, la violence des cartels et l’incapacité des partis politiques qui sont corrompus à résoudre les problèmes sécuritaires et aussi économiques et sociaux du Mexique. Vous pouvez voir un court reportage de l’AFP ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s