Articles Tagués ‘CISPA’

Dans un communiqué vidéo publié par Anonymous le 7 avril dernier, adressé aux citoyens et au gouvernement des états unis, Anonymous a annoncé le lancement d’une nouvelle opération baptisée #OpDefense, une opération ayant pour but de lancer une offensive numérique et physique massive à l’encontre des compagnies qui soutiennent le nouveau projet de loi CISPA « Cyber Intelligence Sharing and Protection Act« .

Anonymous a promis que les légions d’anons ne permettrons jamais aux ennemis des Anonymous et de la liberté d’expression de détruire notre maison qui est l’Internet, le communiqué a ajouté que l’internet périra si Anonymous périra et qu’Anonymous ne périra jamais.

Anonymous : Les cibles de l’opération Defense.

Citoyens des États-Unis.

Nous sommes Anonymous.

La première phase de l’opération défense se déroule sans problème. Nous avons réussi à désactiver la plupart de nos cibles. Nos cibles comprennent toute compagnie impliquée dans le soutien de la loi « Cyber Intelligence Sharing and Protection Act » (CISPA) et ceux qui ont été chargés de sa création.

Certains de ces cibles seront les suivants :

AT&T
Boeing
BSA
Business Roundtable
CSC
COMPTEL
CTIA
Cyber Space & Intelligence Association
Edison Electric
EMC
Exelon
Facebook
The Financial Services Roundtable
IBM
Independent Telephone & Telecommunications Alliance
Information Technology Industry Council
Intel
Internet Security Alliance
Lockheed Martin.
Microsoft
National Cable & Telecommunications Association
NDIA
Oracle
Symantec
TechAmerica
US Chamber of Commerce
US Telecom
Verizon Wireless

Les attaques ne seront pas limitées à des attaques par déni de service distribué « DDoS ». La deuxième phase de l’opération débutera le 1er mai et inclura des manifestations physiques coordonnées à l’extérieur des lieux appartenant aux compagnies susdites.

Nous défendrons notre maison qui est l’internet.

Opération Defense, engagée.

Nous sommes Anonymous.

Nous sommes légion.

Nous ne pardonnons pas.

Nous n’oublions pas.

Supporteurs de CISPA, vous devriez vous attendre à nous.

Join the attack: webchat.anonops.com
Channel Name: #OpDefense
Follow @TheAnonMessage on Twitter for the latest updates.

Mise à jour  27/04/2012 : Operation Defense Phase II.

@TheAnonMessage for the latest updates.
#OpDefense #CISPAction

Après SOPA, PIPA et ACTA, un nouveau projet de loi américain pour surveiller le web et traquer d’éventuelles cyber menaces à l’encontre des États-Unis menace l’Internet qu’on connait, cette loi surnommée CISPA (HR 3523) « Cyber intelligence sharing and protection Act » et proposée par les deux élus républicains, l’élu du Michigan, Mike Rogers et celui de l’état de Maryland Dutch Ruppersberger, ce nouveau projet de loi envisage, une fois approuvé par le Congrès américains, d’établir une collaboration entre les agences fédérales et les sociétés américaines du Web, afin d’échanger les informations et les données des organisations ou des simples internautes considérés comme une menace potentielle à l’encontre des États-Unis.

Mike Rogers : le créateur de CISPA

Mike Rogers : le créateur de CISPA

Vous pouvez consulter le texte de la loi CISPA ici, (Anglais).

Comme avec SOPA et PIPA, le nouveau projet de loi pour une cyber surveillance de masse, CISPA, soutenue par plus d’une centaine de membres du Congrès américains, essentiellement républicains et plusieurs grandes entreprises et organisations du Web comme Facebook, Microsoft, Symantec, Intel, IBM, Boeing,… suscite de vives polémiques sur la toile ces derniers jours.

une cyber surveillance de masse prenant excuse des piratages de données pouvant toucher la toile

une cyber surveillance de masse prenant excuse des piratages de données pouvant toucher la toile

Ici pour consulter la liste complète des entreprises et organisations qui soutiennent le projet de loi CISPA .

L’association  Electronic Frontier Foundation (EFF) estime que le texte approuvé par la Commission traitant du renseignement et qui doit être débattu à la Chambre des représentants permettrait aux entreprises d’espionner les utilisateurs et partager leurs informations personnelles avec le gouvernement fédéral ou d’autres entreprises du secteur privé, avec une immunité presque totale, EFF déplore que les peurs liées à la cybersécurité seront utilisées par le gouvernement et les entreprises du web comme un prétexte pour entraver les droits numériques et la vie privée des internautes.

Pour plus d’informations :

http://www.youtube.com/watch?v=Ya2TmSmbUQI
http://www.huffingtonpost.com/chris-michael/congress-renames-sopa-hop_b_14080…
http://www.digitaltrends.com/opinion/cispa-is-not-the-new-sopa-heres-why/