Articles Tagués ‘Club des pins’

Une nouvelle entrave aux droits d’expression vient d’être signalée en Algérie, Bendali Sidahmed Fethi, un jeune journaliste d’investigation indépendant, est attaqué par le directeur de la résidence d’état du Sahel (Club des pins) pour diffamation dans un texte qu’il n’a jamais publié, selon Fethi Bendali, Hamid Melzi, connu aussi comme le prince de club des pins, voulait l’attaquer parce qu’il a seulement mis la main sur des preuves et des témoignages accablants et qui peuvent le condamner dans des affaires de corruption, de malversations, de détournement et d’abus de pouvoir.

Le prince de club des pins , Melzi , s’attaque aux journalistes qui le dénoncent.

Le tribunal de Chéraga vient de renvoyer l’affaire qui devait opposer le directeur du club des pins à un journaliste. La juge qui doit statuer sur cette affaire a exigé la présence de Hamid Melzi, ce dernier accuse notre confrère de diffamation, alors que lors de l’instruction le journaliste en question avait fournit aux juges d’instruction qui s’occupaient de cette affaire, la preuve que le papier avec lequel la plainte a été déposée a été falsifie. Malgré cela l’affaire a était renvoyé devant le tribunal de Chéraga. Lorsque la juge a prononcé le renvoi pour le 15 de ce mois des incidents on éclatés dans la salle d’attente du tribunal une personne se faisant passer pour Le fils de Melzi alors qu’il n’est que le chargé du contentieux de la résidence D’état du Sahel, il a préféré usurper l’identité du fils du concerné afin d’intimider l’avocat du journaliste. Il ne sait pas arrêter là puisqu’il a continué en proférant des menaces sur le journal en lui signifiant que son intégrité physique serait très gravement menacée s’ il réédité un autre écrit.

Le journaliste en question s’appelle Fethi Bendali il exerce le métier depuis plus de 10 ans il est également le fils d’un très grand journaliste sportif algérien en la personne de redouane Bendali. À la sortie du tribunal notre confrère nous dira qu’il est très peigné par la situation qu’il vit depuis plusieurs mois alors qu’il est innocent qui n’a jamais écrit d’article sur le concerné, avant de rajouter « mon seul tort est d’avoir mis la main sur ce qu’il ne fallait pas enfin il ne fallait pas pour eux mais pour le peuple algérien et pour une Algérie scène démocratique et libre il le fallait, mon métier me l’impose, mes convictions aussi. J’ai des preuves et témoignages accablants, mais je n’ai rien écrit encore enfin si mais rien publié encore. je le ferai une fois cette affaire terminée . Et j’exercerai mon métier jusqu’à la fin de mes jours,!

j’ai 28 ans je suis marié et j’aimerais que mes enfants grandissent enfin dans un pays libre démocratique est un pays de justice. de toutes les manières j’ai confiance en la justice algérienne et j’ai confiance en mon président de la république et vive l’Algérie » voilà dans quel état d’esprit été notre confrère. Pour notre part nous espérons vraiment que toute la confrérie sera présente le 15 au tribunal de chéraga pour ce face-à-face entre Melzi et la presse algérienne.

Mourad Aknoun

Source dzactiviste.info.

Le journaliste Fethi Bendali interviewé par DzWikileaks.

Fethi Bendali

Fethi Bendali

Dans un interview accordé à DzWikileaks ( PARTAGEZ au maximum SVP )
Fethi Bendali : Je compte sur le soutien des Algériens dans mon affaire de justice contre Melzi , le prince de Club des Pins .

– Présentez-vous aux membres de notre page :

Je m’appelle Bendali Sidahmed Fethi, je suis journaliste depuis plus de 10 ans, j’ai travaillé à la radio Algérienne , radio Bahdja ou encore radio Algérie international,dans la presse écrite aussi au niveau du monde d’aujourd’hui ou encore le temps d’Algérie. Actuellement je suis journaliste d’investigation indépendant , j’avais l’intention de créer ma propre radio mais c’est à ce moment-là que cette affaire est apparue.

– Qui est Melzi ?

Alors je ne saurais vous dire qui était Melzi avant mais maintenant je sais que c’est le directeur de la résidence d’état du Sahel. Je sais qu’il est également le directeur de la société « SIH » société Hôtelière qui détient La bâtisse du Sheraton.

– Quelle est l’origine de votre affaire avec Melzi ?

Un jour ma tante me téléphone en me disant que les gendarmes du Club des Pins étaient venus chez elle pour me remettre une convocation de chez le juge d’instruction. C’est la que j’ai commencé à comprendre la manœuvre qu’essayait ( Melzi ) de faire à mon encontre, puisque je n’habite pas au domicile où la convocation est arrivée en plus avec une fausse affiliation.

Il m’attaque pour diffamation dans un texte que je n’ai jamais publié. N’ayant pas publié ce texte je me présente en bon citoyen.
chez le juge d’instruction. J’ai donné à ce dernier la preuve que j’étais innocent, il m’a tout de même renvoyé devant la cour .

Je ne peux pas vous donner plus de détails car le jugement se déroulera ce mardi ( 15 mai ) , après je vais parler en détail de ce qui s’est passé durant l’instruction et durant l’audience.

Mais la véritable origine de l’histoire avec Melzi, elle est simple , claire et nette , je suis journaliste donc il m’attaque avant que je ne puisse l’atteindre, avec l’enquête que je suis en train de faire, ou plutôt que j’ai faite.

– Avez vous des preuves sur ce que vous lui reprochez ?

D’abord excusez-moi de vous dire que ce n’est pas moi qui lui reproche, ça sera plutôt à la justice, je dirais même à tout le peuple algérien de lui reprocher les affaires sur lesquelles j’ai emmagasiné des preuves concernant des affaires de corruption , de malversations , de détournement , d’abus de pouvoir et bien d’autres griefs qui peuvent paraître insignifiantes.

Je vous rajoute que j’ai des preuves et même des témoins, qui sont prêts à venir témoigner face a la justice algérienne , si cette dernière leur ferra appel.

– Bénéficiez vous de soutien d’organisations ou syndicats des journalistes ou droits de l’homme ?

Oui justement Mr Yacine Zaid a pris attache avec moi, il est membre du syndicat des droits de l’homme et il m’a témoigné son plus profond soutien .

Concernant le syndicat des journalistes je vous informe que je vais leur envoyer dès demain ( lundi ) matin un fax pour leur demander leur soutien dans cette affaire .

Mais pour vous dire la vérité , le soutien vient plus du peuple Algérien , des commentaires sur les réseaux tels que le vôtre ou encore les pages d’amis ils partagent et ça me fait vraiment plaisir de voir que le peuple Algérien reste solidaire quand quelqu’un défend une cause pour une Algérie libre et sereine

– Qu’est ce qui vous a poussé à dénoncer Melzi ?

Je n’ai pas dénoncé Melzi je fais juste mon travail , j’ai fait une investigation sur Melzi comme j’ai fait d’autres investigations, il faut savoir qu’il y’a plein de gens que l’on devrait dénoncer, ce n’est pas le mot que l’on devrait présenter devant la justice plutôt, que la justice algérienne soit capable de juger ceux qui sont en train de manger le pain de nous tous , Algériens.

– Avez vous confiance en la justice Algérienne ?

J’ai confiance en la justice Algérienne , j’ai confiance en mon pays je sais que des personnes vont dire que je suis en train de dire ça parce que je vais passer devant la justice mais ais non c’est juste parce que j’ai confiance en l’avenir.

Parlez nous du procès qui vous attend ce mardi

Je ne peux rien vous dire pour le moment ,je n’ai pas droit de parler du procès avant que le jugement ne soit prononcé. Je peux seulement dire que Melzi doit venir, car la juge a demandé sa présence

Un mot pour les Algériens et ceux qui vous lisent ?

Avant de remercier tout ceux qui m’ont soutenu , ceux qui me soutiennent et tous ceux qui vont encore me soutenir ,
j’aimerais remercier surtout mon père,je pense que beaucoup de gens le connaissent , c’est le journaliste sportif Redouane Bendali.

Il a tout fait pour que je sois aussi journaliste et je le suis maintenant , mais j’ai préféré l’investigation , il me soutient énormément dans cette affaire de justice contre Melzi, mon père a travaillé pour l’État dans le seul journal qui existait il y’a 37 ans , je le remercie et je lui dis que je l’aime beaucoup.

Et pour Finir nous avons tous le devoir de dénoncer tout ceux qui volent notre pays et nous avons tous le devoir de nous rallier pour le construire , nous avons un des pays les plus riches , au moment où tous les pays du monde surtout de l’Europe et les États-Unis sont en train de couler nous avons beaucoup d’argent si nous avions juste des vrais dirigeants nous serions encore mieux que les Européens.

Source DzWikileaks.

Groupe de soutien.

Mise à jour : (Le procès renvoyé au 29 mai prochain)

Le procès opposant le directeur général de Club-des-Pins Abdelhamid Melzi au jeune  journaliste indépendant Fethi Bendali a été renvoyé par le président du tribunal correctionnel de Chéraga au 29 mai prochain suite à l’absence du plaignant.

Selon Fethi Bendali, (une information publiée par DzWikileaks): C’est l’avocate de Melzi qui a demandé le report du procès et elle avait sur elle l’article et et l’interview publié par la page d’information DzWikileaks le 14 mai 2012.