Articles Tagués ‘Damas’

Les communications étaient coupées jeudi dans la majorité de la Syrie, notamment dans la capitale, où les autorités ont bloqué l’accès à l’aéroport international de Damas, Les Comités locaux de coordination (LCC), un important réseau de militants qui anime la contestation pacifique à travers la Syrie, ont dit « craindre que le régime criminel syrien ne prépare quelque chose ».

Des craintes confirmées car l’armée syrienne a lancé une offensive majeure au sud-est de la capitale, le long de l’autoroute menant à l’aéroport international de Damas fermée depuis le matin, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), qui rapporte que l’aviation bombardait les vergers bordant Damas, où la rébellion a ses bases-arrière.

Des combats, les plus violents dans la région, opposaient rebelles et soldats dans les localités de Haran al-Aouamid, Aqraba et al-Houjeira, a précisé l’ONG qui s’appuie sur un large réseau de militants. Les médias officiels ont également fait état d’opérations de l’armée dans cette zone.

AFP/OpLeakSpin

Le câble diplomatique 09DASCUS692, créé le  23 Septembre 2009 et publié par wikileaks le 04 Mai 2011, révèle que les service de renseignement du gouvernement syrien (SARG) appliquent de fortes pressions sur les activistes syriens des droits de l’homme qui sont accusé d’accepter des financements américains illégaux dans le cadre des initiatives du partenariat entre le gouvernement des états unis (USG) et le moyen orient MEPI.

Le câble original en anglais est accessible ici.

N° de Référence Créé le Publié le Classification Origine
09DAMASCUS692 2009-09-23 13:36 2011-05-04 00:00 SECRET//NOFORN Embassy Damascus
  1. VZCZCXYZ0000
  2. OO RUEHWEB
  3. DE RUEHDM #0692/01 2661336
  4. ZNY SSSSS ZZH
  5. O 231336Z SEP 09
  6. FM AMEMBASSY DAMASCUS
  7. TO RUEHC/SECSTATE WASHDC IMMEDIATE 6864
  8. INFO RUEHEG/AMEMBASSY CAIRO PRIORITY 3974
  9. RUEHLO/AMEMBASSY LONDON PRIORITY 0714
  10. RUEHFR/AMEMBASSY PARIS PRIORITY 0674
  11. RUEHPG/AMEMBASSY PRAGUE PRIORITY 0097
  12. RUEAIIA/CIA WASHINGTON DC PRIORITY
  13. RHEHNSC/NSC WASHDC PRIORITY
  14. RUEHGV/USMISSION GENEVA PRIORITY 0711
  15. RUCNDT/USMISSION USUN NEW YORK PRIORITY 0708
  16. RHEHAAA/WHITE HOUSE WASHDC PRIORITY

CLASSE PAR : le chef de mission adjoint et Chargé d’affaires à l’ambassade américaine à Damas (CDA) Charles Hunter, raisons 1.4 (b) et (d). La lettre S en début des chapitres annonce des commentaires Secrets. La lettre C en début des chapitres annonce des commentaires Confidentiels. Les lettres NF (NoForn) en début des chapitres annoncent qu’aucune personne non américaine n’est autorisée à lire le câble diplomatique, excepté quelques Britanniques et Australiens.).

Charles Hunter

Charles Hunter

Résumé.

¶1. (S/NF)  Au cours des six derniers mois, les agents de sécurité du gouvernement syrien (SARG) ont de plus en plus questionné les sociétés civiles et les militants des droits de l’homme syriens sur les programmes américains U.S., pour la Syrie et la région, y compris le porte parole américain et les initiatives du partenariat avec le moyen orient MEPI (réf A).

XXXXXXXXXXXX

Fin du résumé.

Des militants syriens questionnaient sur leurs relations avec l’Ambassade américaine à Damas.

¶2. (S/NF)   Au cours des six derniers mois, les sociétés civiles et les militants des droits de l’homme syriens nous ont dit que les interrogateurs du gouvernement syrien (SARG) enquêtaient spécifiquement sur leurs (les militants) connections avec l’Ambassade américaine et le Département d’État. XXXXXXXXXXXX été questionné sur les activités du partenariat avec le moyen orient MEPI financées par le Conseil de la démocratie  ainsi que la visite des officiels du Département d’État américaine (réf A).

XXXXXXXXXXXX

¶3. (C) XXXXXXXXXXXX

¶4. (C) XXXXXXXXXXXX

¶5. (S/NF) XXXXXXXXXXXX

¶6. (S/NF) XXXXXXXXXXXX

¶7. (C) XXXXXXXXXXXX

Commentaire.

¶8. (S/NF)   Ce n’est pas clair dans quelle mesure les services de renseignement du gouvernement syrien (SARG) comprennent comment l’argent du gouvernement américain entre en Syrie et à travers laquelle des organisations de procuration. Ce qui est clair, cependant, est que les agents de sécurité sont de plus en plus axés sur cette question quand ils interrogent les militants des droits de l’homme et des sociétés civiles. Les agents de sécurité syriens sont en mesure d’encadrer leurs questions avec des informations et des noms de plus en plus spécifiques. XXXXXXXXXXXX a suggéré que le gouvernement syrien s’intéressait aux opérations des initiatives MEPI en particulier.

Le commentaire continue.

¶9. (C)   XXXXXXXXXXXX Sauf pour les Pays-Bas, décrochage publique de l’accord d’association Union Européenne (UE) sur les droits humains, les militants syriens ont reçu peu de soutien de la part des communautés internationales.

XXXXXXXXXXXX fin du commentaire.

HUNTER

La contestation ne faiblit pas en Syrie, la répression non plus malgré les annonces d’amnistie annoncés par le président syrien El Assad, ce vendredi au moins 48 morts et des dizaines de blessées parmi les manifestants à Hama, dans le centre du pays où les forces de sécurité ont tiré sur la foule selon l’observatoire syrien des droits de l’homme , une ville qui témoigne toujours de la barbarie du père du président Bachar, Hafez al El Assad, qui avait brutalement réprimé un soulèvement des Frères musulmans en 1982, faisant plus de 20.000 morts.

hommage aux «enfants de la liberté»

hommage aux enfants de la liberté

Il s’agit de la plus importante mobilisation depuis le début du mouvement depuis plusieurs semaines, selon Rami Abdel-Rahmane, le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme dans une déclaration à l’AFP, plus de 50.000 personnes ont manifesté contre le régime à Hama en hommage aux «enfants de la liberté» tués dans la répression (au moins 72 enfants ont été tués par balles ou tortures depuis le début du mouvement de contestation le 15 mars), et récemment, un garçon de 13 ans, Hamzeh al-Khatib, «torturé et tué» d’après les militants pro-démocratie, est devenu l’une des figures de la résistance à la brutalité du régime.

Ce samedi 04 Juin 2011, des militants syriens ont déclaré à la chaine Aljazeera que plus de 100.000 personnes ont participé a l’enterrement des martyrs de Hama et scandant des slogans hostiles au pouvoir, les forces de sécurité accompagné de « Chabiha  -police civile- » ont ouvert le feu et tue plusieurs personnes parmi les civils.

La télévision officielle a déclaré que « trois saboteurs, ont été tués lors de heurts avec la police alors qu’ils attaquaient un bâtiment gouvernemental auquel ils ont mis le feu », même  l’agence officielle syrienne de presse Sana a annoncé que 80 membres des forces de l’ordre avaient été blessés à Hama.

A Qamichli,El  Amouda, Maaret al-Nouman, Ras al-Aïn, Damas et bien d’autres villes syriennes, le scénario était le même, des milliers ont manifesté en faveur de la liberté, et des dizaines d’entre eux ont retrouvé la mort par les balles des forces de l’ordre, à Deraa, le foyer de la contestation, des protestataires ont brulé des drapeaux de la Russie, la Chine et l’Iran, considérés comme les fidèles alliés du régime syrien.

De son coté, les autorités syriennes ont coupé le réseau internet, selon des habitants, le réseau internet ne fonctionnait pas vendredi à Damas ni à Lattaquié, grande ville côtière dans le nord-ouest du pays. On rappelle que le réseau internet avait déjà été coupé une journée début avril.

Six personnes au moins ont été tuées, samedi 30 avril, dans le pilonnage par l’armée et les tirs de francs-tireurs à Deraa, foyer de la contestation contre le régime en Syrie. Des chars sont entrés dans la ville en début de matinée. La ville, située à 100 km au sud de Damas et assiégée par les soldats qui interdisent toute entrée et sortie, est la cible de bombardements à l’artillerie lourde, selon des témoins sur place. La mosquée Omar, cible de ces bombardements, aurait été prise d’assaut.

(suite…)