Articles Tagués ‘élections législatives’

Le trafic internet et les liaisons téléphoniques sont perturbées dans plusieurs quartiers d’Alger suite à un incendie d’origine « criminelle », a indiqué mercredi un responsable du groupe public « Algérie Télécoms », à la veille des élections législatives.

Le responsable de la communication d’Algérie Télécoms, Abdelhakim Meziani a déclaré à la radio qu’une incendie d’origine « criminelle » a endommagé 17 câbles de fibre optique à Bab Ezzouar dans l’est de la capitale et a provoqué des perturbations des liaisons internet et téléphoniques.

Monsieur Meziani a ajouté dans un communiqué transmis à l’AFP que toutes les liaisons et connexions devraient être rétablies mercredi vers 18 heures. Une plainte contre X a été déposée par le groupe public « auprès des services compétents », à la suite de cet acte « malveillant ».

Cet acte de sabotage « présumé » intervient la veille des élections législatives, alors que plusieurs groupes d’internautes algériens ont lancé sur le web -réseaux sociaux comme facebook et youtube- plusieurs initiatives et appels au boycott des élections du 10 mai, certains de ces internautes ont été « arrêtés » comme le cas du jeune Algérois Tarek Mameri (Voir l’article), d’autres activistes de l’opposition comme les militants du Mouvement des Jeunes Indépendants pour le Changement (MJIC) ont tenté d’organiser des rassemblements appelants au boycott, ces militants ont été arrêtés ou malmenés par les forces de l’ordre.

Le jeune Tarek Mameri

Le jeune Tarek Mameri

Le site web du journal indépendant « Le Quotidien d’Algérie » et la page facebook des Envoyés spéciaux algériens « une page d’information animée par des internautes algériens et qui regroupe plus de cent mille fans » ont reporté aujourd’hui que le jeune Tarek Mameri , un jeune originaire du cartier populaire algérois Belouizdad (Ex Belcour) et connu pour ces vidéos relayés sur youtube et appelant au « boycott pacifique » des élections législatives du 10 mai prochain été « arrêté » hier en début de soirée dans son quartier par « des civils venus à bord d’un véhicule banalisé » et emmené vers une « destination inconnue ».

La page des envoyés spéciaux a affirmé que ces informations « qui restent  à confirmer » ont été recueillis de plusieurs sources concordantes et des témoignages de certains citoyens de Belcourt (Belouizdad).

Mises à jour :

14h GMT: Le syndicaliste et militant des droits de l’homme Yacine Zaid a affirmé aux journalistes du site d’information DNA-ALGERIE que le jeune activiste se trouve ce mercredi 2 mai entre les mains de la police « Ce matin, des policiers se sont présentés auprès de la famille du jeune homme pour récupérer sa carte identité, révèle-t-il. Ils ont demandé à sa maman de lui ramener le déjeuner au commissariat. Toutefois, je ne suis pas en mesure de vous dire dans quel commissariat se trouve-t-il. ». Source

15h30 GMT: Selon un membre de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme (LADDH) contacté par la rédaction de NessNews -un site web appartenant aux Envoyés spéciaux algériens-, Tarek Mameri se trouvait dans une commissariat situé à la rue Docteur Saâdane au centre d’Alger pour être interrogé au sujet de ses « vidéos postés sur internet » dans lesquelles il s’en prend au « régime » et au scrutin du 10 mai prochain., le jeune Tarek sera présenté demain jeudi au Procureur de la République du Tribunal Abane Ramdane pour répondre de ses actes. Source

18h45: Le Réseau d’Avocats pour la Défense des Droits de l’Homme a annoncé dans un communiqué signé par le maître Amine Sidhoum que le réseau va assurer la défense du jeune Tarik Mameri.

Communiqué Réseau d’avocats pour la défense des droits de l’homme en Algérie. (En Arabe)

شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان

بــــيـــــان عن اعتقال طارق معمري

– – –

شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان في الجزائر تعبر عن حيرتها عن وضعية السيد معمري طارق 23 سنة الذي تم توقيفه على الساعة التاسعة ليلا من قبل أشخاص بزي المدني الذين قدموا على متن سيارة من نوع فولسفاقن كادي سوداء اللون حيث تجدر الإشارة بأن السيد معمري طارق قد قام بنشر فيديوهات على شبكة الانترنت يدعو فيها إلى مقاطعة الانتخابات التشريعية المقرر إجراءها في العاشر من شهر ماي الجاري و حسب مصادرموثوقة أنه تمت متابعته من أجل التحريض على مقاطعة الانتخابات إن مثل هذه المتابعات تعد مساسا خطيرا بحقوق و حريات المواطن فيما يتعلق بحرية التعبير و الرأي. إن مثل هذه التصرفات و الاعتقالات في حقوق المواطنين بسبب إبداء أرائهم يعد مخالفا للاتفاقيات و المعاهدات الدولية لحقوق الإنسان خاصة العهد المتعلق بالحقوق المدنية و السياسية التي صادقت عليها الجزائر مما يجعلها ملزمة لها إلا أن مضمونها يضرب عرض الحائط من قبل السلطات.

نحن محامون و أعضاء شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان نندد و بشدة عملية توقيف و الحجز للسيد معمري طارق من أجل ابداء رأيه .

و تجدر الإشارة إلى أن السيد معمري سيتم تقديمه أمام وكيل الجمهورية لدى محكمة سيدي أمحمد يوم 03/05/2012 من أجل التحريض ن في نفس اليوم الذي سيتم النطق بالحكم في قضية السيد خربة عبد القادر.

إن الشبكة ستكون حاضرة و بقوة يوم 03/05/2012 ليس للدفاع عن مواطن هضمت حقوقه الأساسية فحسب و إنما لترقية مبدأ احترام حقوق الإنسان في الجزائر. :

02/05/2012 مــنـســق الشبكة الأستاذ أمين سيدهم

– – –

04/05/2012 – 9h30 GMT : le jeune Tarek Mameri vient d’être transféré au tribunal d’Abane Ramdane pour être présenté au Parquet. Ses avocats surpris par cette décision en ce jour férié, sont en route vers le tribunal pour l’assister. C’est la mère de Tarek qui a appelé son avocat pour l’informer des faits. Source

04/05/2012 – 10h40 GMT : Selon l’activiste Yacine Zaid, Tarek Mameri vient d’être relâché à l’ instant, il sera tout de même entendu par le juge, son procès aura lieu le 30 mai.

04/05/2012 -13h00 GMT : Au terme de son audition, le prévenu a été poursuivi pour quatre chefs d’inculpations « suite à une plainte déposée contre lui par la mairie de son arrondissement » : destruction de biens d’autrui, destruction de documents administratifs, incitation directe à attroupement et outrage à un corps constitué.

Interrogé par DNA, son avocat, Me Amine Sidhoum, a indiqué que Tarek Mameri a assumé devant le magistrat ses actes en revendiquant son droit d’opinion : « Il a dit au procureur : ‘ Je ne voulais pas occuper la route, je ne voulais pas m’immoler par le feu. J’ai donné mon opinion sur les élections et je ne vais pas changer d’opinion.’ ». Source

بيان شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان

شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان
بــــيـــــان
شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان في الجزائر تعبر عن ارتياحها لإخلاء سبيل معمري طارق و حيرتها إزاء المتابعة القضائية في حقه من أجل جنحة تحطيم ملك الغير حرق وثائق إدارية و التحريض المباشر على التجمهر و اهانة هيئة نظامية فقد حددت جلسة 30/05/2012 كتاريخ لمحاكمته.

إن شبكة المحامين للدفاع عن حقوق الإنسان نندد و بشدة المتابعات القضائية ضد مواطنين و نشطاء في مجال حقوق الإنسان الماسة بحقهم في حرية التعبير و إبداء الرأي غير الموالي للسلطة و استعمال القضاء كوسيلة ردع لتكميم الأفواه .

إن الشبكة ستكون حاضرة كعادتها يوم محاكمة السيد معمري طارق و كل مواطن هضمت حقوقه الأساسية و سلبت منه حريته في التعبير عن رأيه.

الجزائر في: 04/05/2012

مــنـســق الشبكة
الأستاذ أمين سيدهم