Articles Tagués ‘liberté d’expression’

Le 9 juin prochain sera une journée d’action contre ACTA (accord commercial anti-contrefaçon) à l’échelle de toute l’Europe, les européens descendront dans les rues pour une dernière marche contre ACTA, le parlement européen votera vraisemblablement au sujet d’ACTA au mois de juin ou juillet.

Plusieurs association comme NURPA, Stop Acta , TorrentNews , Op brassard , indignés , op occupy et 99% , le parti pirate se joindront à ces manifestations contre ACTA, considéré comme une véritable feuille de route pour des projets comme SOPA et PIPA, et qui représente une menace majeure pour la liberté d’expression en ligne et est porteur d’insécurité juridique pour les acteurs de l’Internet.

Le lien vers toutes les versions de cette video traduite en 12 langues! http://www.youtube.com/user/stopactaeurope

Pour plus d’informations :

Une carte, mise à jour heure par heure, des différents lieux de manifestation à travers l’Europe. (En Anglais)

Plus d’infos : http://nurpa.be/actualites/2012/04/manifestation-ACTA-9-juin

https://www.facebook.com/events/342505765805727/

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN !

Communiqué d’Anonymous du 2 février en réaction aux arrestations dans l’affaire EDF

INTRODUCTION

Vendredi  27 janvier 2012, nous apprenions l’arrestation de trois personnes présumées liées au mouvement Anonymous et soupçonnées d’être auteurs d’attaques contre EDF lors de l’opération « Green Rights ». L’une des personnes mises examen est Triskel, propriétaire du raccourcisseur de lien irc.lc.

 LES FAITS

 Pour bien comprendre cette affaire, revenons sur les faits.
     Fin mars 2011, suite aux évènements tragiques survenus à Fukushima, Anonymous réagit.
L’opération « GreenRights » est lancée contre de grandes entreprises accusées de privilégier leurs  activités lucratives au dépend de l’environnement et des critères essentiels de sécurité.
    EDF fait partie des cibles retenues en raison de sa proximité avec le groupe Enel, actif  dans la production et la distribution d’électricité et de gaz sur  quatre continents, dont l’actionnaire principal n’est autre que le ministère de l’Économie et des Finances italien.
Cette  décision de politique énergétique du gouvernement Berlusconi était  opposée à la volonté populaire italienne, le peuple ayant voté  majoritairement contre le nucléaire par référendum.
    Le  câble Wikileaks 08ROME1191 soulignait d’ailleurs la corruption dans le  choix des appels d’offres passés auprès des entrepreneurs du nucléaire.
    Le 8 mai, deux pads concernant EDF ont été créés. L’un s’intitulant « edf sucks« , une sorte de revue de presse recensant les différentes casseroles d’EDF, l’autre « edf press release » visant à rédiger un manifeste et d’en faire des traductions dans le cadre d’une diffusion massive.
Cependant, aucun de ces pads n’appelaient à une quelconque sorte de manifestation virtuelle. Ils ne contenaient pas non plus de détail technique pouvant servir à un piratage, ils avaient pour seul but d’informer.
La perquisition du parti pirate allemand
C’est dans la précipitation et sur la base de rumeurs entendues d’elles seules, que le 19 mai les autorités perquisitionnent le siège du Parti Pirate Allemand, deux jours avant les élections dans le Land de Brême.
    La police a saisi les serveurs du parti sous prétexte que « piratenpad », son outil d’édition collaborative, aurait hébergé une clé SSH permettant d’accéder à un ou des serveurs d’EDF. Cette rumeur lancée par la justice n’a cependant, jusqu’à ce jour, jamais été prouvée.
Selon ses dires EDF aurait, en avril dernier, subi une intrusion informatique. La justice française soupçonne alors « Anonymous » d’être responsable de celle-ci car à la même période, un sit-in virtuel avait été mené contre EDF.
    La police allemande fit ainsi preuve d’un zèle remarquable en intervenant avant même que les enquêteurs français fassent une requête formelle.La saisie des serveurs rendant inaccessible le site, les électeurs étaient dans l’incapacité de s’informer des avancées politiques des élus du Parti Pirate, ainsi que d’en consulter le programme. Et ce, à seulement deux jours d’élections locales.
    Pour couronner le tout, aucun « Anonymous » ne semble avoir eu connaissance de cette « fameuse » clé SSH. Autre détail curieux, EDF est la seule entreprise ayant déclaré avoir subi un préjudice financier. Celui-ci avoisinant les 160 000 euros.
    En résumé, sur la seule base d’une supposition, une importante opération policière franco-allemande a été menée, mettant en cause la création de deux textes purement informatifs et pénalisant de surcroit le parti pirate allemand à la veille d’une échéance électorale.
VAGUE D’ARRESTATIONS
    Avant d’en venir aux récentes arrestations, rappelons que : « La durée de la garde à vue est de 24 heures.Elle ne peut être prolongée jusqu’à 48 heures que si la  peine encourue est d’au moins 1 an d’emprisonnement, sur autorisation écrite et motivée du procureur de la République et après présentation devant celui-ci.Pour les affaires particulièrement complexes et graves, la prolongation peut être prolongée jusqu’à 72 heures (voire 96 heures  ou 120 heures, en cas de risque terroriste), sur décision du juge des libertés et de la détention (JLD) ou du juge d’instruction ».
    Le mardi 24 janvier, la police procède à l’interpellation de Triskel. Placé en garde à vue pendant plus de 48h (60 heures exactement, selon ses dires), il est accusé d’avoir participé à un sitting virtuel contre edf.com ainsi que d’ ”entente en vue de l’entrave au fonctionnement d’un système de traitement de données“ car offrant « un moyen de discussion » aux « Anonymous ». Or ce jour-là, Triskel n’a fait que visiter le site d’EDF pour constater le sitting, comme beaucoup d’internautes.
    De plus, son site web irc.lc n’est qu’un raccourcisseur de liens parmi d’autres redirigeant de manière simplifiée vers d’autres serveurs hébergeant des salons de discussions irc, comme il en existe beaucoup sur Internet. La perquisition du domicile a permi à la police de mettre la main sur une grande quantité de données concernant toute personne s’étant connectée à irc.lc, mais n’ayant pas spécialement de rapport avec les opérations.  Les forces de l’ordre vont même jusqu’à fouiller dans les sous-vêtements de sa petite amie afin d’y débusquer un masque de Guy Fawks (V  pour vendetta).
        Parmi les deux autres prévenus, l’un est accusé d’avoir coordonné les sit-in virtuels lors de l’opération « green rights », ce qui est en réalité totalement faux, car l’initiative avait déjà été prise en avril par des Anonymous italiens.

NOUS DÉNONÇONS

  • Anonymous dénonce les moyens disproportionnés utilisés par les polices allemandes et françaises contre deux pads au contenu informatif et parfaitement légal.
  • Anonymous dénonce l’amalgame entre les actes de piratages, les intrusions informatiques, les sittings virtuels et la participation aux débats sur des salons de discussions en ligne ouverts à tous.  L’information judiciaire a été ouverte pour « accès  et maintien  frauduleux  dans un système automatisé de traitement de  données, entrave  et  participation à un groupement en vue de la  participation à ces   infractions ».  Cette attitude de la justice  française pourrait créer un dangereux précédent. En effet, un  internaute, qui se connecte sur un chat librement accessible et qui va vérifier si un site visé par une opération est  toujours en marche, peut se retrouver accusé d’être partie prenante de « l’entente » Anonymous.
  • Anonymous réprouve la répression des sit-in virtuels qui ne sont que le reflet d’une manifestation pacifique à l’ère d’internet  et ne conduisent à aucun dégât matériel. Il n’y a eu ni cyber-morts, ni cyber-blessés, ni cyber-dégats.
  • Anonymous condamne l’acharnement judiciaire n’ayant d’autre motif que de désigner un coupable, discréditer une contestation et faire bonne figure devant l’opinion.
  • Anonymous en appelle aux pouvoirs publics français afin de mettre un terme à de tels agissements, qui ne respectent d’ailleurs pas les principes de base de la République.

 FINAL

    Ces arrestations témoignent d’une dégradation des libertés en France. Selon l’Article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 1789: « La libre communication des pensées et des  opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen  peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus  de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi »

Chacun a le droit de parler librement dans un lieu ouvert à tous ou d’écrire un argumentaire pour dénoncer les comportements d’une entreprise sans appeler à des actes illégaux.
Toute  Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution. Les arrestations à but politique sont indignes d’un État de droit.
    Nous tenons à manifester toute notre sympathie envers les trois personnes arrêtées et leur famille. Nous saluons avec émotion toutes les anonymous victimes de la répression qui ont eu le courage de défendre nos valeurs et nos principes, ainsi que les droits fondamentaux de chacun d’entre nous.
We are Anonymous,
We are legion,
We do not forgive,
We do not forget
Expect us

Cet enregistrement n’est qu’une partie du câble original, le texte complet du câble original n’est pas disponible.

Le câble diplomatique 05ALGIERS2114, créé le 16 Octobre 2005 et publié par Wikileaks le 30 Aout 2011, nous présente plusieurs témoignages sur l’état de santé détérioré du journaliste et écrivain algérien Mohamed Benchicou, les témoignages ont montré aussi que les conditions d’emprisonnement ont accéléré l’aggravation de son état durant l’année 2005 (…..Benchicou n’a pas eu la permission de suivre un traitement médical nécessaire……).

Le câble original en anglais est accessible ici.

Numéro d’identification

Créé le Publié le Classification Origine
05ALGIERS2114 2005-10-16 08:37 2011-08-30 01:44 UNCLASSIFIED//FOR OFFICIAL USE ONLY

Embassy Algiers

  1. UNCLAS ALGIERS 002114
  2. SIPDIS
  3. SENSIBLE
  4. E.O. 12958: N/A
  5. TAGS: PGOV PHUM KDEM KMPI AG
  6. OBJET : Reporters sans frontières déclenchent l’alarme sur la détérioration de l’état de santé de Benchicou
  7. REF: ALGER 1958 (NOTAL)

La lettre U en début des chapitres annonce des commentaires non classifiés (Unclassified). Les lettres SBU en début des chapitres annoncent des commentaires sensibles mais non classifiés (Sensitive but Unclassified).

Biographie de Mohamed Benchicou :

Mohamed Benchicou est l’aîné d’une famille de sept enfants (né en 1952 à Miliana, Wilaya d’Ain Defla –L’ouest Algérien-). Il est marié et père de trois enfants, deux filles et un garçon.

En 1989, il est l’un des fondateurs du Mouvement des journalistes algériens (MJA) un mouvement né durant l’ouverture du champ médiatique. Il dirige alors l’équipe qui relance Alger Républicain, interdit de parution en 1965. Benchicou quitte Alger Républicain en 1991, pour fonder le quotidien Le Matin, principal quotidien d’opposition au Président en Algérie.

En février 2004, Benchicou publie en Algérie et en France une biographie, un livre critique sur le président algérien Abdelaziz Bouteflika, Bouteflika : une imposture algérienne.

En juin 2004, Benchicou est incarcéré pour une peine de deux ans sur plainte du ministère des Finances pour « infraction régissant le contrôle des changes et les mouvements des capitaux », après avoir été interpellé en août 2003 à l’aéroport d’Alger en possession de « bons de caisse ». Benchicou est libéré le 14 juin 2006 de la prison d’El Harrach à Alger. Pendant son incarcération, les journalistes du monde entier se mobilisent pour demander sa libération, car son emprisonnement est considéré comme une tentative de le faire taire. Le 29 mars 2006, il obtient le prix PEN qui rend hommage aux journalistes emprisonnés pour avoir exercé leur droit à la liberté d’expression. Pendant son incarcération, le quotidien Le Matin est fermé (source : Wikipédia).

Mohamed Benchicou

Mohamed Benchicou

¶1. Des parties de ce câble sont sensibles mais non classifiées.

Les conditions d’emprisonnement ont aggravé l’état de santé de Benchicou.

Repoters sans frontières

Repoters sans frontières

¶2.  (U) L’état de santé de Mohamed Benchicou, le rédacteur en chef du quotidien francophone Le Matin – fut suspendu en 2004 pour non-paiement de dettes -, qui a été condamné à deux ans d’emprisonnement le 14 Juin 2004 pour avoir transférer illégalement des bons de caisse vers la France, s’est empiré considérablement au cours du dernier mois, selon des sources diverses, notamment Reporters Sans Frontières.

Ayant longtemps souffert d’arthrose sur le côté droit, une permission pour un traitement médical nécessaire a été refusé à Benchicou ce début d’année, en conséquence, son état s’est considérablement aggravé, selon Saad Lounes, un journaliste qui a rendu visite à Benchicou en prison le 10 Octobre.

Arthrose :

Affection articulaire, d’origine mécanique et non inflammatoire, caractérisée par des lésions dégénératives des articulations, associées à une atteinte du tissu osseux sous-jacent. Les localisations les plus fréquentes de l’arthrose sont le genou, la main, le pied, la hanche, le cou et la colonne vertébrale lombaire……… (Source : Larousse médical).

¶3.  (U) Benchicou, selon ses médecins (comme communiquées par ses avocats), nécessite une intervention chirurgicale pour soulager la pression sur un nerf coincé entre deux vertèbres. Reporters sans frontières ont publié une déclaration le 14 Octobre appelant à un examen médical pour Benchicou par une ONG « organisation non gouvernemental » indépendante et demandant au Comité international de la Croix-Rouge d’intervenir en son nom.

Commentaire.

¶4.  (SBU) Selon les avocats de Benchicou, qui ont parlé avec nous le 15 octobre, Benchicou est entrain d’apprendre à utiliser sa main gauche pour tous ses besoins, Il a été incapable de tenir un stylo pendant des mois, et l’ouverture d’un couvercle avec sa main droite lui cause des douleurs intenses. Ses avocats nous ont confié que Benchicou ne veut pas d’une grâce présidentielle dans le cadre de la loi sur la réconciliation nationale adopté lors du récent référendum, parce qu’il n’est pas un terroriste. Ses avocats ont également confirmé que l’état de santé de Benchicou s’est considérablement aggravé depuis le début du moi de Septembre. Bien que Benchicou soit incarcéré pour violations des lois de transfert des changes, lui (Benchicou) et la communauté journalistique confirment que le maintient de ces accusations n’est qu’une couverture pour mettre fin à sa campagne de propagande contre le président Abdelaziz Bouteflika.

SIEVERS

Nous avons eu rarement l’occasion de parler de nos confrères hispaniques sur ce blog et notamment sud-américains. Pourtant, ils sont très actifs et font des pieds et des mains pour défendre les droits individuels et la liberté d’expression notamment sur internet.

op andes libres

communiqué de l'operation Andes libres critiquant la surveillance par le gouvernement chilien du contenu publié sur internet

L’opération Andes Libres lancée le 23 juin dénonce la surveillance accrue par les gouvernements péruviens et chiliens du contenu publié sur internet notamment parmi les blogs et les réseaux sociaux:

Bonjour, nous sommes Anonymous,
Aux Citoyens libres de ce monde :
Les gouvernements chiliens et péruviens ne cessent d’être irrespectueux des droits de l’Homme, en surveillant les communications: comptes facebook, twitter et blogs et ils vont même jusqu’à traquer l’origine géographique de la connexion. La libre-expression sur ces canaux de communication ne doit pas céder la place à la manipulation, à la censure. Anonymous ne l’acceptera d’aucune façon.
Voyant que ces gouvernements attaquent délibérément la liberté d’expression et la vie privée de leurs citoyens,  nous avons décidé de lancer l’operation Andes libres pour soutenir les  citoyens chiliens et péruviens dans leur légitime défense de leurs droits.
Dans un monde post-moderne, internet est un outil extrêmement puissant que  ce soit pour les citoyens qui communiquent entre eux ou les  gouvernements qui s’en servent comme une arme. Internet  nous permet d’accéder à l’information en temps réel aux quatres coins du  globe, et nous devons rester libres d’acquérir des connaissances, libres de comprendre et libres de  penser par nous même. Voici un nouveau paradigme, voici le nouveau monde. Nous  le constatons, une connaissance libre et globale nous rend plus fort et permet d’éclaircir le monde obscur dans lequel nous vivons depuis si longtemps.
Nos dirigeants voient bien que leur contrôle sur nous décline. Nous avons remarqué que vous meniez un combat acharné et dévastateur au niveau mondial afin de nous retirer une liberté fraichement acquise. Les lois Sinde, Llleras et Hadopi ou encore l’ACTA illustrent  parfaitement cette tendance. Vous avez peur qu’un peuple informé devienne plus fort, mais vous savez que vous ne pouvez contrôler la connaissance.
Aux dirigeants du monde entier, sachez que nous sommes debout et que nous ne vous ferons plus jamais de courbettes. Nous sommes Anonymous et nous  croyons qu’un nouveau paradigme a émergé, qu’un nouveau monde est possible. Nous défendrons notre liberté quelqu’en soient les coûts et  les conséquences. Nous sommes les gens qui servent votre café, qui vous saluent au bureau, qui vous conduisent tous les jours et qui font  l’école à vos enfants.
Le gouvernement doit craindre son peuple, mais le peuple n’a pas à avoir  peur de son gouvernement. Nous ne faisons qu’un, nous somme UNIS. La connaissance est libre.
Nous sommes Anonymous
Nous sommes Légion
Nous n’oublions pas
Nous ne pardonnons pas
Redoutez-nous !
La première cible de l’opération Andes Libres a été le sous-secrétariat aux télécommunications du gouvernement chilien qui a subi une attaque DDOS.
subtel

subtel hors ligne par une attaque DDOS, image du groupe facebook operation peru

Plus au nord, les anons mexicains prévoient de rendre hors ligne successivement les siteweb des grands partis mexicains par attaque DDOS.
opmexico

Anonymous prévoit des attaques DDOS successives contre les partis mexicains jugés corrompus et incompétents

La guerre de la drogue initiée par le président Felipe Calderon en 2007 a fait près de 30 000 morts. De 2000 morts par an avant la guerre, on est passé à 15000 personnes tuées dans les affrontements avec les cartels. Selon l’avocat mexicain Santiago Corcuera qui a fait partie du Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées et involontaires (2004-2010): « Les militaires ont généré ce climat de violence » (source: le devoir). Le poète Javier Sicilia, dont le fils a été tué par un membre d’un cartel, a suscité une importante mobilisation autour de sa caravane contre la violence qui organise actuellement une grande marche du village natal de Sicilia au sud du Mexique jusqu’au nord du pays à Ciudad Juarez, ville infestée par les cartels. La caravane de la paix dénonce les excès de la guerre contre la drogue, la violence des cartels et l’incapacité des partis politiques qui sont corrompus à résoudre les problèmes sécuritaires et aussi économiques et sociaux du Mexique. Vous pouvez voir un court reportage de l’AFP ici.

Dès le début de l’operation algeria, on avait reçu des menaces et des intimidations:

commentaire publié sur "message d'avertissement au gouvernement algérien"

et des insultes :

com antisémite

La perle antisémite, toujours de la même personne

Puis, on est passé aux menaces physiques:

Commentaire dans la file des indésirables. Le message était adressé à moi (hayop)

C’était surtout la même IP qui nous a harcelé et qui a pris de multiples pseudos. On a blacklisté l’IP, la personne a changé l’IP à chaque fois. Ce même individu a fait des recherches sur des auteurs du blog, exposant devant eux les forums qu’ils fréquentaient avec leurs noms de plumes et leurs activités sur le net. Cet acharnement et cette volonté de trouver « les infos » qu’il voulait laisse des doutes sur la nature de l’individu ou de son employeur potentiel.

Le harcèlement a atteint son paroxysme avec un auteur du blog qui a vu son ordinateur piraté au moyen d’un trojan. Le hacker a pu récupérer son identité et son numéro de portable et en profite pour harceler sa victime. Il s’est même vanté auprès d’elle de ses forfaits.

Ces actions sont tout simplement ignobles et nous les dénonçons fermement. La liberté d’expression est un droit fondamental, chacun a le droit de pouvoir dire ce qu’il pense. Je laisse aux partisans des égimes autoritaires méditer cette citation faussement attribuée à Voltaire:

Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer

Une demi-heure avant l’horaire fixé pour la marche à laquelle a appelé la CNCD‑Oran, une centaine de personnes ont été interpellées, dont une dizaine de journalistes exerçant dans différents organes de presse privée. Ils ont été « cueillis » l’un après l’autre, ce qui suppose que les services de police étaient instruits de les empêcher coûte que coûte d’exercer leur métier. En effet ces derniers ont à maintes reprises exhibé leurs cartes professionnelles et autres ordres de mission, signifiant de vive voix aux agents de police qui procédaient à leur arrestation qu’ils étaient là dans le cadre de l’exercice de leur  profession.

caricature prise sur le site la revolucionvive.org

caricature prise sur le site la revolucionvive.org.ve

En dépit de cela, ils furent embarqués dans des fourgons de police et conduits au niveau de plusieurs commissariats de la ville.
Par ailleurs les journalistes arrêtés tiennent à dénoncer, de la manière la plus vive, le fait  qu’ils aient été désignés sur place, les policiers ayant  fait appel à la « collaboration » d’un journaliste connu par toute la profession pour ses accointances avec les services de renseignements. Les journalistes victimes d’entraves  graves, dénoncent énergiquement cet abus de pouvoir, contredisant les prétendus discours faisant état d’une liberté de la presse en Algérie.
Liste des organes des journalistes arrêtés ce jour samedi 5 mars à Oran :
– Le Soir d’Algérie
– Liberté
– Le Quotidien d’Oran
– El Watan
– L’Expression
– La Tribune
– La Voix de l’Oranie