Articles Tagués ‘Maya’

Pour protester contre le projet de centrale hydroélectrique à Palo Viejo par le distributeur italien d’électricité ENEL, une pétition a été mise en ligne pour protester contre le projet. La construction de la centrale hydroélectrique va chasser des Mayas de la communauté Ixil qui ont toujours habité sur cette terre et qui ont pour seule source de revenu, l’exploitation agricole de ces terres. Il ne faut pas oublier aussi la perte culturelle que représente tout ce patrimoine qui sera englouti. N’oublions pas qu’ENEL a pu s’appuyer sur 500 hommes armés avec la bénédiction de l’Etat du Guatemala pour réprimer les contestations de la communauté Ixil.

ENEL agit à l’encontre des droits économiques et sociaux les plus basiques mais elle viole aussi allègrement les règles de son propre code éthique. (CODE ÉTHIQUE Principes généraux de l’ENEL p. 11/36 18 points 15/16) que vous pouvez lire en Anglais ici en Anglais.

Pour ceux qui comprennent l’Espagnol, vous pouvez écouter ce témoignage d’une jeune Ixil sur les violences policières à l’encontre des Mayas qui s’opposaient au projet d’Enel (cliquez ici):

N’oubliez pas de signer la pétition ici sur le site de care2.

Comme dit Amnesty International, votre signature a du pouvoir !!!

communiqué de presse enel

L’operation green rights a pour but de dénoncer les abus des compagnies d’électricité. Anonymous dénonce aussi bien les mauvais traitements aux Ixil (ethnie qui descend des Mayas) qui protestent contre le projet de centrale électrique de Palo Viejo que l’opacité sur la gestion des centrales nucléaires. En 2009, après la mort de deux jeunes Ixils, écrasés par un camion de la compagnie de BTP israélienne Solel Boneh, les mouvements de protestation se sont intensifiés et les indigènes ont bloqué pendant plusieurs jours les principales artères de communication. Selon des OGM et le Movimiento de Jóvenes Mayas, les chefs du mouvement d’opposition ont été menacés de mort. Comme pour Chixoy Dam, le plus grand projet de centrale hydroélectrique du pays, la population de Cotzal est opposée à la destruction du fragile équilibre de leur terre maternelle que leurs ancêtres ont su préservé depuis des milliers d’année. La construction d’un barrage ou d’une station électrique conduit dans ces cas à une inévitable détérioration de l’écosystème, une perte de la biodiversité et à une inondation des terres qui sont souvent la seule source de revenu pour les communautés mayas. A cela s’ajoute la dimension historique et culturelle des territoires concernés par le projet, ces lieux sont sacrés pour les Ixil.

Enel et le gouvernement italien sont aussi critiqués pour l’exploitation prévue de centrales nucléaires alors que le peuple italien avait dit non par référendum (voir l’article sur l’operation green rights).

Pour les hispanophones, vous pouvez aller plus loin en lisant cet article:

Movimiento de Jóvenes Mayas difunden nota en defensa de la comunidad Ixil, Adital, 27/04

Les autres entreprises qui seront visées par l’operation green rights sont EDF, TEPCO et BP. Nous en parlerons en temps venu.