Articles Tagués ‘operation green rights’

Anonymous qui s’en était déjà pris à Monsantodans le cadre de l’operation green rights. Cette fois-ci, c’est à un autre géant de la chimie et des produits phyto-sanitaires qu’Anonymous s’en prend, l’Allemand Bayer:

Bayer est impliqué dans beaucoup d’actions sales. Nous allons détailler ici trois operations particulièrement représentatives : en 1956 la grosse multinationale a choisi Fritz ter Meer dans son équipe de direction. Cet homme a été condamné à 7 ans de prison. En effet, il a été reconnu coupable de pillage, esclavagisme et extermination de masse lors du tribunal de Nuremberg (1945-1946). Il a effectué des expériences sur des sujets humains à Auschwitz. Cela démontre que l’exécutif de Bayer a volontairement choisi de donner un rôle décisionnel important à un criminel de guerre nazi. Dans les années 80, Bayer fait du lobbying auprès de la Food and Drug Administration pour vendre aux États-Unis, officieusement, de très grandes proportions de Factor VIII, un médicament destiné aux hémophiles. Ce produit était déjà banni en Europe et en Asie parce qu’il était infecté par le HIV. Bayer voulait se débarrasser le plus rapidement possible des grandes quantité de médicament avant que l’interdiction soit aussi effective aux USA. Bien entendu, la FDA a choisi d’ignorer le problème et Bayer a pu vendre le produit. Beaucoup de monde a été infecté. Pour Bayer, les bénéfices étaient plus importants que la vie des gens qui ont étés par la suite infectés par le virus du sida. Il y a quelques années, Bayer a produit des phytopharmaceutiques néonicotinoïdes. Ces produits sont les principaux responsables de la mortalité des abeilles. Comme vous le savez, les abeilles sont très importantes pour notre écosystème. Bayer a été accusé d’être le responsable de la mort de ces abeilles devant le tribunal de Freiburg. À la suite de ça, Werner Wenning, un membre du conseil d’administration de Bayer, a été entendu par le tribunal de Freiburg. Les services sanitaires américains ont tenté de démontrer que les néonicotinoïdes sont effectivement dangereux pour les insectes. Récemment, grâce a des documents révélés par Wikileaks, cela a été démontré de manière incontestable. En effet, les scientifiques ayant relevé le nombre important de morts chez les abeilles sont convaincus que les néonicotinoïdes produits par Bayer sont mortels pour des insectes si ils sont utilisés en grandes quantités. Le gouvernement américain a néanmoins autorisé l’utilisation de néonicotinoïdes Clothianidin. La puissante entreprise Bayer qui a élu en 1956 un tortionnaire nazi à sa tête et au cours des années 80, avec l’aide de la Food and Drug Administration, a fait des millions de profit en mettant en danger la vie de milions de personnes en les exposant au VIH, tue maintenant une quantité industrielle d’abeilles et d’autres insectes et mets ainsi en danger tout l’écosystème. Encore une fois, la vie d’êtres humains est mise en danger pour le bien être des profits de Bayer, encore une fois, la nature est dévastée pour l’avidité de quelques uns. Ces choses nous indignent: Bayer, nous sommes Anonymous et nous ne plierons pas devant vos sales machinations.

Les sites de Bayer font l’objet d’attaques DDOS. Des failles ont aussi été trouvées. operation green rights

communiqué de presse enel

L’operation green rights a pour but de dénoncer les abus des compagnies d’électricité. Anonymous dénonce aussi bien les mauvais traitements aux Ixil (ethnie qui descend des Mayas) qui protestent contre le projet de centrale électrique de Palo Viejo que l’opacité sur la gestion des centrales nucléaires. En 2009, après la mort de deux jeunes Ixils, écrasés par un camion de la compagnie de BTP israélienne Solel Boneh, les mouvements de protestation se sont intensifiés et les indigènes ont bloqué pendant plusieurs jours les principales artères de communication. Selon des OGM et le Movimiento de Jóvenes Mayas, les chefs du mouvement d’opposition ont été menacés de mort. Comme pour Chixoy Dam, le plus grand projet de centrale hydroélectrique du pays, la population de Cotzal est opposée à la destruction du fragile équilibre de leur terre maternelle que leurs ancêtres ont su préservé depuis des milliers d’année. La construction d’un barrage ou d’une station électrique conduit dans ces cas à une inévitable détérioration de l’écosystème, une perte de la biodiversité et à une inondation des terres qui sont souvent la seule source de revenu pour les communautés mayas. A cela s’ajoute la dimension historique et culturelle des territoires concernés par le projet, ces lieux sont sacrés pour les Ixil.

Enel et le gouvernement italien sont aussi critiqués pour l’exploitation prévue de centrales nucléaires alors que le peuple italien avait dit non par référendum (voir l’article sur l’operation green rights).

Pour les hispanophones, vous pouvez aller plus loin en lisant cet article:

Movimiento de Jóvenes Mayas difunden nota en defensa de la comunidad Ixil, Adital, 27/04

Les autres entreprises qui seront visées par l’operation green rights sont EDF, TEPCO et BP. Nous en parlerons en temps venu.