Articles Tagués ‘USA’

Membres groupes terroristes armés

Membres des groupes terroristes armés

Depuis avril 2012, trois groupes terroristes armés « Ansar Dine, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) » contrôlent le nord du Mali et imposent le règne de la terreur, appliquant des sanctions comme l’amputation, la flagellation et la lapidation à mort contre ceux qui contestent leur interprétation de l’islam. Ces groupes affiliés à Al-Qaïda existaient depuis plusieurs années dans les pays du Sahel, une présence « préoccupante » pour les États-Unis comme le montrent plusieurs émails de Stratfor publiés par Wikileaks.

Un de ces émails révèle que des troupes des forces spéciales américaines ont pris part le 15 juin 2009 à un raid contre une base d’Al-Qaïda près de la frontière algérienne sans l’autorisation de l’ONU, l’émail affirme que les États-Unis collabore étroitement avec le gouvernement du Mali pour neutraliser Al-Qaïda au Maghreb, le groupe terroriste le plus dangereux dans la région.

US-Mali

Les États-Unis collabore étroitement avec le Mali

Ces opérations unilatérales rendent inutile l’adoption d’une résolution autorisant le déploiement d’une force internationale au Mali afin d’en chasser les groupes terroristes qui contrôlent le nord du pays, le seul but probable de cette résolution – si on prend en considération la crise économique qui secoue les États-Unis et les pays membres de l’Union européenne – est de « légitimer » les opérations militaires au Mali afin de trouver un financement international à ces opérations.

INSIGHT – Des forces spéciales américaines au Mali pour des opérations contre Al-Qaida

Le document original du site Wikileaks est accessible ici.

Email-ID 75570
Date 2009-06-29 18:33:16
De reva.bhalla@stratfor.com
À secure@stratfor.com
Autres MessageId:<455F7485-128C-4CEA-B3C89E18D9EAC99E@stratfor.com>
PUBLICATION : background/analysis
ATTRIBUTION : N/A
DESCRIPTION DE LA SOURCE : Journaliste
FIABILITÉ DE LA SOURCE : C
CRÉDIBILITÉ DE L’ELEMENT : 3
DISTRIBUTION SUGGÉRÉE :
TRAITEMENT SPÉCIAL : N/A

Ma source dit : des forces spéciales américaines ont pris part à l’attaque récente de l’armée malienne contre une base d’Al-Qaïda près de la frontière algérienne. Le raid a résulté l’élimination d’environ 30 militants d’Al-Qaïda. Les États-Unis collabore étroitement avec le Mali pour neutraliser Al-Qaïda au Maghreb (Afrique du Nord), qui est actuellement l’organisation islamiste la plus dangereuse dans la région.

Stratfor

L’Algérie fait partie des 23 pays accusés de trafic d’êtres humains, en plus de “l’Iran, Cuba, Myanmar, la Corée du Nord, le Soudan, Erétrie, Zimbabwe, la Nouvelle Guinée,  Kuwait et l’Arabie Saoudite“  le rapport du Département d’État américain sur le trafic d’êtres humains publié le lundi 27 juin a placé pour la première fois l’Algérie et dix autres pays “l’Afrique central, Guinée Équatoriale, Guinée Bissau, le Liban, la Lybie, Madagascar, Micronésie, Turkménistan, Venezuela et le Yémen“ dans la “liste noire“ américaine des pays à surveiller pour trafic d’êtres humains, ces pays peuvent subir des sanctions de la part du gouvernement américain.

Le rapport du Département d’État américain dénonce l’inefficacité du gouvernement Algérien en matière de lutte contre le trafic d’hommes et le travail forcé, et l’accuse de négligence à l’égard des infractions de mal traitante des êtres humains “en majorité des immigrés“, selon le rapport, plusieurs femmes étrangères ont subit des abus sexuels dans la localité de Tamanrasset, des Maliens ont été forcés à effectuer des travaux domestiques tandis que leurs “propriétaires“  leur confisquaient leurs documents d’identité afin de les forcer à travailler, même des femmes algériennes ont été aussi forcées à se prostituer.

Le rapport a jugé que l’Algérie, considérée comme une zone de transit importante pour les immigrés venant d’Afrique subsaharienne et à destination d’Europe, ne respecte pas les normes minimales requises pour éliminer le trafic d’humains, et qu’aucun effort significatif n’a été pris dans ce domaine de la part de l’Algérie.

Juste après la publication du rapport, Farouk Ksentini, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH) a formellement démenti l’existence d’un trafic d’êtres humains en Algérie dans un entretien avec un journaliste du site d’information -Tous sur l’Algérie-, « Le contenu du rapport est inacceptable du début jusqu’à la fin », il a ajouté qu’il souhaite un démenti officiel de la part de la présidence de la République et du ministère des Affaires étrangères sur le contenu du rapport américain, de son coté le ministre de la justice Algérien Tayib Belaiz, en marge d’une conférence de presse a refusé de commenter le rapport du Département d’État américain.

En plus des pays (blacklistés) par le Département d’Etat américain, le rapport a accusé six autres pays « Tchad, Congo, Myanmar, la Somalie, le Soudan, et le Yémen d’utiliser et de recruter des enfants comme soldats et de ne prendre aucune mesure pour stopper ces pratiques illicites.

Le câble diplomatique 09DASCUS692, créé le  23 Septembre 2009 et publié par wikileaks le 04 Mai 2011, révèle que les service de renseignement du gouvernement syrien (SARG) appliquent de fortes pressions sur les activistes syriens des droits de l’homme qui sont accusé d’accepter des financements américains illégaux dans le cadre des initiatives du partenariat entre le gouvernement des états unis (USG) et le moyen orient MEPI.

Le câble original en anglais est accessible ici.

N° de Référence Créé le Publié le Classification Origine
09DAMASCUS692 2009-09-23 13:36 2011-05-04 00:00 SECRET//NOFORN Embassy Damascus
  1. VZCZCXYZ0000
  2. OO RUEHWEB
  3. DE RUEHDM #0692/01 2661336
  4. ZNY SSSSS ZZH
  5. O 231336Z SEP 09
  6. FM AMEMBASSY DAMASCUS
  7. TO RUEHC/SECSTATE WASHDC IMMEDIATE 6864
  8. INFO RUEHEG/AMEMBASSY CAIRO PRIORITY 3974
  9. RUEHLO/AMEMBASSY LONDON PRIORITY 0714
  10. RUEHFR/AMEMBASSY PARIS PRIORITY 0674
  11. RUEHPG/AMEMBASSY PRAGUE PRIORITY 0097
  12. RUEAIIA/CIA WASHINGTON DC PRIORITY
  13. RHEHNSC/NSC WASHDC PRIORITY
  14. RUEHGV/USMISSION GENEVA PRIORITY 0711
  15. RUCNDT/USMISSION USUN NEW YORK PRIORITY 0708
  16. RHEHAAA/WHITE HOUSE WASHDC PRIORITY

CLASSE PAR : le chef de mission adjoint et Chargé d’affaires à l’ambassade américaine à Damas (CDA) Charles Hunter, raisons 1.4 (b) et (d). La lettre S en début des chapitres annonce des commentaires Secrets. La lettre C en début des chapitres annonce des commentaires Confidentiels. Les lettres NF (NoForn) en début des chapitres annoncent qu’aucune personne non américaine n’est autorisée à lire le câble diplomatique, excepté quelques Britanniques et Australiens.).

Charles Hunter

Charles Hunter

Résumé.

¶1. (S/NF)  Au cours des six derniers mois, les agents de sécurité du gouvernement syrien (SARG) ont de plus en plus questionné les sociétés civiles et les militants des droits de l’homme syriens sur les programmes américains U.S., pour la Syrie et la région, y compris le porte parole américain et les initiatives du partenariat avec le moyen orient MEPI (réf A).

XXXXXXXXXXXX

Fin du résumé.

Des militants syriens questionnaient sur leurs relations avec l’Ambassade américaine à Damas.

¶2. (S/NF)   Au cours des six derniers mois, les sociétés civiles et les militants des droits de l’homme syriens nous ont dit que les interrogateurs du gouvernement syrien (SARG) enquêtaient spécifiquement sur leurs (les militants) connections avec l’Ambassade américaine et le Département d’État. XXXXXXXXXXXX été questionné sur les activités du partenariat avec le moyen orient MEPI financées par le Conseil de la démocratie  ainsi que la visite des officiels du Département d’État américaine (réf A).

XXXXXXXXXXXX

¶3. (C) XXXXXXXXXXXX

¶4. (C) XXXXXXXXXXXX

¶5. (S/NF) XXXXXXXXXXXX

¶6. (S/NF) XXXXXXXXXXXX

¶7. (C) XXXXXXXXXXXX

Commentaire.

¶8. (S/NF)   Ce n’est pas clair dans quelle mesure les services de renseignement du gouvernement syrien (SARG) comprennent comment l’argent du gouvernement américain entre en Syrie et à travers laquelle des organisations de procuration. Ce qui est clair, cependant, est que les agents de sécurité sont de plus en plus axés sur cette question quand ils interrogent les militants des droits de l’homme et des sociétés civiles. Les agents de sécurité syriens sont en mesure d’encadrer leurs questions avec des informations et des noms de plus en plus spécifiques. XXXXXXXXXXXX a suggéré que le gouvernement syrien s’intéressait aux opérations des initiatives MEPI en particulier.

Le commentaire continue.

¶9. (C)   XXXXXXXXXXXX Sauf pour les Pays-Bas, décrochage publique de l’accord d’association Union Européenne (UE) sur les droits humains, les militants syriens ont reçu peu de soutien de la part des communautés internationales.

XXXXXXXXXXXX fin du commentaire.

HUNTER

Le câble diplomatique 09ALGIERS1162, qui date de décembre 2009, révèle  que le gouvernement algérien a donné le feu vert aux avions de reconnaissance américains de type EP-3, à survoler la région du sud-ouest de l’Algérie (près de la wilaya de Tindouf) ainsi que la bande frontalière avec la Mauritanie et le Mali.

Le câble original en anglais est accessible ici

Numéro d’identification

Créé le Publié le Classification Origine
09ALGIERS1162 2009-12-30 16:04 2010-12-06 21:09 SECRET//NOFORN

Embassy Algiers

  1. VZCZCXYZ0000
  2. OO RUEHWEB
  3. DE RUEHAS #1162 3641633
  4. ZNY SSSSS ZZH
  5. O 301633Z DEC 09
  6. FM AMEMBASSY ALGIERS
  7. TO RUEHC/SECSTATE WASHDC IMMEDIATE 8283
  8. INFO RUEHBP/AMEMBASSY BAMAKO PRIORITY 1060
  9. RUEHNK/AMEMBASSY NOUAKCHOTT PRIORITY 6822
  10. RUEHRB/AMEMBASSY RABAT PRIORITY 2813
  11. RHMFISS/HQ USAFRICOM STUTTGART GE PRIORITY
  12. RUEKJCS/SECDEF WASHDC PRIORITY

CLASSE PAR : Le chef de mission adjoint (DCM) William Jordan; raisons 1.4 (b) et (d). (La lettre S en début des chapitres annonce des commentaires Secrets. Les lettres NF (NoForn) en début des chapitres annoncent qu’aucune personne non américaine n’est autorisée à lire le câble diplomatique, excepté quelques Britanniques et Australiens.).

avions de reconnaissance EP-3

avion de reconnaissance EP-3

Résumé.

¶ 1. (S / NF)   Le chef du bureau du conseil de sécurité (OSC) à livré le 29 Décembre au bureau des relations extérieures et la coopération du Ministère de la Défense algérien (DREC) une demande de permission de survol des avions de reconnaissance EP-3. Il n’y avait pas de réponse immédiate, mais le DREC a convoqué le chef d’OSC pour une réunion de suivi le 30 Décembre pour l’affirmer (1) qu’aucune décision n’a été possible avant la semaine prochaine et (2) que les demandes de survol exigent généralement un préavis de deux semaines avant qu’ils puissent être approuvés.

La mission des avions de reconnaissance EP-3.

¶ 2. (S / NF)   le 30 Décembre, le chef de mission adjoint (DCM) a eu un double suivi sur la demande de permission de survol des avions EP-3 avec Sabri Boukadoum, directeur général Amérique au ministère des Affaires étrangères algérien, le chef de mission adjoint (DCM) a souligné que la demande avait pour but (1) de surveiller des zones de la Mauritanie et le Mali où AQMI « Al Quaida du Maghreb Islamique » mènent ses opérations. (2), sans savoir ce que donnerait l’enquête, l’USG ne pouvait prendre aucun engagement à l’avance sur les données qu’il peut partager avec le gouvernement algérien (GOA), et (3) que cette demande doit être considérée comme un suivi de la récente visite du commandant de l’AFRICOM le général Ward et une démonstration sur la coopération de sécurité renforcée que nous voulons face à la menace d’AQMI dans la région du Sahel (trans-sahara). Il vous a expliqué que nous avions fait la même demande à d’autres gouvernements dans la région et nous sommes dans l’attente de leurs réponses.

Trajectoire de vol des EP-3.

¶ 3. (S / NF)   Boukadoum a demandé des informations sur la trajectoire de vol prévue des avions de reconnaissance EP-3 dans l’espace aérien algérien (DCM a confirmé que le départ de ces avions s’effectuent de la base aéronavale américaine de Rota, située dans le sud de l’Espagne pour survoler la région du sud-ouest algérien « près de Tindouf »), sur la question si l’avion chercherait à survoler la Mauritanie et le Mali dans la même mission (DCM a répondu que les missions seraient divisés entre ceux principalement survolant le Mali ou la Mauritanie, mais pas les deux), et si la collecte se produirait à l’intérieur de l’espace aérien algérien (DCM a réaffirmé que la collecte sur l’AQMI ne s’effectue pas en Algérie à moins que le gouvernement algérien (GOA) l’a demandé.

Réponse du gouvernement Algérien.

¶ 4. (S / NF)   Comme avec le bureau des relations extérieures et la coopération du Ministère de la Défense algérien (DREC), Boukadoum a indiqué que nous ne devrions pas attendre une réponse définitive avant la semaine prochaine, toutefois, il nous a confirmé de transmettre notre demande jusqu’à sa hiérarchie immédiatement. Boukadoum s’attend à ce que les plus hauts niveaux du gouvernement algérien (GOA) examineraient la demande.

Commentaire.

¶ 5. (S / NF)    Bien que les bureaux soient fermés pour la fête du nouvel an à partir du 30 Décembre, nos interlocuteurs savent comment atteindre les principales Point de Contact (POC) de l’Ambassade si cela s’avère nécessaire avant de rouvrir le dimanche, 3 janvier. Dans l’attente d’une réponse et compte tenu de la longue durée de deux semaines exigées par la DREC pour répondre à toute demande de survol, les planificateurs de cette mission devrait être prêt à fournir au moins un calendrier théorique pour les vols des avions de reconnaissance EP-3 en questions. Nous avons insisté sur le nombre des sorties  et le calendrier envisagé pour ces opérations, mais il ne faut pas s’attendre à recevoir une autorisation générale pour tous les survols. Avoir le maximum d’informations possible sur ces vols pour les partager avec le gouvernement algérien (GOA) devrait minimiser le besoin potentiel d’avoir une permission pour chaque vol avec 14 jours d’avance.

PEARCE.